Contre la fraude et l’évasion sociale : L’Ipres et la Css main dans la main

Le Sénégal est le seul pays d’Afrique où il existe deux Caisses de sécurité sociale qui s’adressent à la même population, les employeurs, les salariés et les personnes du 3ème âge. Il s’agit, de l’Institution de prévoyance retraite du Sénégal (Ipres) et de la Caisse de sécurité sociale (Css). Cette situation impacte négativement les performances de ces structures, selon un communiqué conjoint publié hier. Par exemple, l’évasion sociale à savoir des pertes financières déplorables et d’autres désagréments. Pis, fait-on remarquer dans le document, l’ancien système d’information, autrement appelé système manuel, alourdit également les procédures pour un employeur de s’acquitter des obligations vis-à-vis de ces Institutions. Aussi dans le but d’améliorer leur efficience, et de faciliter aux usagers leurs démarches, l’Ipres et la Css ont entamé un processus de rapprochement en harmonisant leur système d’information. «Ce projet a abouti à la création d’un guichet unique avec la mise en service d’un portail  numérique qui permettra aussi bien à l’employeur qu’au salarié d’accomplir toutes les formalités administratives auprès des deux Institutions depuis un compte personnel en ligne sans avoir à se déplacer. Les employeurs existants et connus des fichiers des deux Institutions pourront se connecter dans leur espace pour vérifier leur situation de compte et procéder aux ajustements nécessaires s’ils constatent des déclarations manquantes ou faire des réclamations», renseigne la note.

En ce qui concerne la solution sur le paiement en ligne, les services de l’Ipres soulignent que compte tenu de sa complexité, notamment en matière de sécurité, elle est en train d’être validée. Il s’agit d’une nouvelle offre de service qui ouvre des perspectives importantes pour le Sénégal, surtout en matière d’investissement étranger, en améliorant  le classement du Sénégal dans le Doing Business. «D’ailleurs les Conseils d’administration ont instruit les directeurs généraux des deux Institutions à rencontrer l’ensemble des organisations patronales et les syndicats des travailleurs aux fins de les sensibiliser sur cette nouvelle démarche. Ce portail numérique dédié aux Entreprises du Sénégal est en réalité le deuxième livrable de ce grand projet ; le premier étant les cartes biométriques de paiement destinées aux allocataires des deux Institutions», indiquent les services de l’Ipres. Qui au passage annoncent que dès, aujourd’hui, les employeurs pourront faire leur immatriculation, leurs déclarations et le paiement des cotisations sociales en ligne via le portail web.                                                                           

WALF

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *