3ème mandat : Quand Diouf mettait en garde Macky

Pendant que le débat sur le troisième mandat fait rage dans le pays, Radio France internationale (Rfi) a sorti, hier, une bombe envoyée par l’ancien président de la République du Sénégal, Abdou Diouf. Ami de Macky Sall qui a donné son nom au Centre international de conférences de Diamniadio, construit lors du dernier sommet de la Francophonie à Dakar, celui qui a dirigé le Sénégal pendant presque 20 ans met un gros tacle à l’actuel chef de l’Etat. «Il faut revisiter l’histoire du Sénégal. Déjà, j’avais convoqué toutes les forces politiques en 1991-1992 et nous nous étions mis d’accord sur deux mandats de sept ans. Ensuite, nous nous sommes rendu compte qu’il y avait des failles dans ce système mais si vous voulez le fond de ma pensée, si c’était à refaire je ne le referais pas. Pour parler franchement, moi qui étais Président pendant plus de 19 ans, je vous le dis les yeux dans les yeux, je pense qu’à notre époque deux mandats suffisent largement», avait dit le successeur de Léopold Sédar Senghor à la tête du Sénégal.
Un extrait d’un entretien pour Rfi et France24 qui date de 2014 alors qu’il était Secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie (Oif) et dépoussiéré par la radio du monde lors du passage à l’émission «En sol majeur» de Jean François Mbaye, député français de La République en marche d’Emmanuel Macron.
Au delà de Macky Sall, l’ancien Secrétaire général de la francophonie semble également adresser ce message prémonitoire à Alpha Condé de la Guinée et Alassane Dramane Ouattara de la Côte d’Ivoire qui veulent, comme s’ils s’étaient passés le mot, briguer un troisième mandat.

WALF

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *