Affaire Boffa Bayotte: René Capain Bassène entendu par le juge

Le dossier de la tuerie de Boffa Bayotte est réouvert. Le juge d’instruction a entamé hier les auditions dans le fond après 2 ans et 6 mois de détention provisoire des prévenus. C’est le journaliste René Capain Bassène, par ailleurs chargé de mission de l’Agence Nationale pour la Relance des Activités économiques en Casamance (ANRAC), qui a ouvert le bal. Il était assisté par Me Ciré Clédor Ly, lors de son face-à-face avec le juge d’instruction. Selon l’avocat, le sieur Bassène est accusé de tous les maux de la terre. Comme si cela ne suffisait pas, regrette-il, le juge d’instruction a ajouté un nouveau chef d’accusation. Il a inculpé René Capain Bassène de sortie irrégulière de correspondance. Soupçonné d’être le cervau de la bande qui a tué 15 coupeurs de bois, René capain Bassène est également poursuivi, d’après son conseil, pour association de malfaiteurs, participation à un mouvement insurectionnel, assassinat et tentative d’assaninat, détention d’armes sans autorisation et vol commis en réunion.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *