Alerte : vers un Ramadan sans pain

Après leurs patrons, les ouvriers des boulangeries entrent dans la danse. En conférence de presse ce matin au siège du mouvement Y en a marre, ils ont annoncé leur décision de croiser les bras le premier jour du mois de Ramadan. Ce, si leurs doléances ne sont pas satisfaites.

Regroupés dans une association, ils ont énuméré les motifs de leur courroux qui ont pour noms : mauvaises conditions de travail, salaires dérisoires, au mépris des barèmes autorisés.

Ils ont tenu leur conférence de presse au moment où leurs patrons étaient, eux-mêmes, en arrêt de travail pour réclamer la hausse du prix de la baguette ou la baisse de celui du sac de farine. Finalement, ils ont obtenu gain de cause sur la seconde option. Ce qui permet de maintenir les prix en l’état. Et de lever le mot d’ordre de grève qui devait durer 72 heures.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *