Alinard Ndiaye, fondateur du Mlk : «A compter de ce jour, je cesse d’être un karimiste»

Le Pds s’enlise dans la crise. Après Elhadj Amadou Sall et  Babacar Gaye, c’est autour d’un karimiste pur jus de claquer la porte de l’instance de décision du Pds. «Suite à la publication de la composition du nouveau secrétariat national du Pds, j’informe l’opinion que je renonce au poste de secrétaire national adjoint en charge du secteur privé et du patronat», écrit, dans un communiqué, Alinard Ndiaye
Président Fondateur du Mouvement «Libérez Karim»
et membre du Comité directeur du Pds. «Je prends Karim Wade comme l’unique et le principal responsable de ce choix qui traduit un mépris inqualifiable à mon endroit. Il en assumera toutes les conséquences politiques.  C’est pourquoi, à compter de ce jour, je lui retire tout soutien et cesse d’être un karimiste», ajoute-t-il.

Comme ses autres camarades cités supra, Alinard Ndiaye «reste un militant du Pds» et dit s’inscrire, désormais, «dans une dynamique radicale de combattre la gestion familiale, népotique et clanique de (leur) parti ainsi que la promotion d’incompétents et de personnes douteuses». Ce, tout en invitant «tous les responsables et militants à se tenir debout pour rejoindre toutes les initiatives allant dans le sens de ce combat».

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *