Aly Ngouille Ndiaye va sortir le bâton

Avec ce relâchement inexplicable des populations qui ne respectent plus les mesures barrières pour faire face à la progression toujours vivace de la Covid-19, le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye va encore sortir le bâton pour espérer ramener les récalcitrants à se conformer aux mesures édictées par les autorités sanitaires. Selon  Libération online, Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye, va prendre de «nouvelles mesures coercitives», allant dans le sens d’obliger les Sénégalais au strict respect des gestes barrières édictés par les autorités sanitaires, en vue d’endiguer la propagation de la pandémie de Covid-19. Selon la même source, à partir de vendredi, il va sortir un arrêté visant à faire respecter ces mesures de prévention. Ces mesures concerneront les espaces et lieux de rassemblements : lieux de culte, plages, restaurants, salles de sport, marchés ainsi que les événements tels que les funérailles, baptêmes, mariages, de même que les transports en commun.

Pour rappel, dans un communiqué daté du 10 juillet 2020, le ministre de l’Intérieur invitait les Sénégalais à un meilleur respect des mesures barrières, suite à la décision du chef de l’Etat de lever l’état d’urgence et le couvre-feu y afférent, afin de permettre une reprise progressive et maîtrisée des activités économiques. Mais force est de constater que certains Sénégalais ne respectent plus, aujourd’hui, les gestes barrières pour barrer la route à la Covid-19 et diminuer le nombre de contaminations et de décès enregistrés ces derniers jours. Non seulement on ne porte plus le masque, les autres mesures comme le lavage des mains et le respect de la distanciation sociale sont devenus de vieux souvenir pour la majorité de la population. Et pourtant le virus continue de faire son petit chemin. A l’échelle nationale, les statistiques montrent que les principaux foyers de la pandémie sont essentiellement localisés dans les régions de Dakar, Diourbel et Thiès, qui concentrent 92 % des cas de contamination. Le Département de Dakar à lui seul totalise plus de 60 % des cas recensés sur l’ensemble du territoire national. Le Président Macky Sall, quand il avait levé l’état d’urgence avait exigé le port obligatoire du masque dans les lieux publics ou la fermeture des marchés un jour par semaine pour nettoiement.

WALF

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *