Assemblée nationale: Cissé Lô explose de colère et menace de déballer

Le député Moustapha Cissé Lô ne décolère pas d’être écarté des réunions pour fixer le prix de l’arachide. Avec sa fougue légendaire, il a soutenu hier à l’Assemblée nationale que le prix du kilogramme de l’arachide fixé à 210 Fcfa n’est pas bon. Dénonçant la manière dont est gérée la distribution des semences, il a demandé au ministre de l’Agriculture, Pr Moussa Baldé, de ne pas écouter ceux qui se disent professionnels de l’arachide alors qu’ils ne connaissent rien du secteur. Particulièrement furieux, il martèle que celui qui ne peut pas produire une tonne de graines ne doit pas bénéficier 10 ou 100 tonnes qu’il va revendre parce qu’il y a la subvention de l’Etat. A l’en croire, parmi les bénéficiaires de 1.000 tonnes d’engrais, il y en a un qui a eu du mal à les écouler, car il ne parvient pas à obtenir un prêt bancaire. D’autant que les banques ne lui font pas confiance.  Le bouillant député apériste  a déversé sa bile sur certains de ses collègues. Rappelant qu’il a toujours défendu le Président Macky Sall qu’il avait sensibilisé sur les problèmes des paysans, Moustapha Cissé Lo trouve inconcevable, en tant que responsable de l’Apr et opérateur économique, de ne pas bénéficier d’engrais. Faisant dans des révélations, il soutient qu’il a déboursé plus de 37 millions Fcfa lors des législatives de 2017 au cours desquelles il a offert de l’argent à des députés et autres ministres. A la dernière présidentielle, il a dépensé plus de 300 millions pour la réélection de Macky Sall. Très amer, Moustapha Cissé Lô poursuit ses diatribes en indiquant que dans la pratique, rien n’a changé depuis Abdou Diouf. Il promet de démonter pièce par pièce les chiffres que le ministre de l’Agriculture va donner après sa tournée dans le monde rural en janvier. Moustapha Cissé Lo demande au ministre Moussa Baldé d’arrêter de politiser la question de l’arachide. Après avoir suggéré au ministre de bien trier les opérateurs, il a menace de faire dans le déballage à propos des pratiques mafieuses de certains ministres.

L’As

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *