Augustin Senghor, candidat à la présidence de la CAF: « La CAF souffre de problèmes de gouvernances structurelles »

C’est l’un des postes de pouvoir les plus importants sur le continent africain. Le 12 mars 2021 sera élu le prochain président de la Confédération africaine de football (CAF). Suite à la suspension par la Fifa du président sortant, Ahmad Ahmad, quatre candidats sont en lice. Augustin Senghor est l’un d’entre eux. Avocat au barreau de Dakar, il préside depuis plus de 10 ans la Fédération sénégalaise de football. En ligne de l’île de Gorée, la commune dont il est le maire, le petit-neveu du président Léopold Senghor répond aux questions de RFI. « La Caf souffre de problèmes de gouvernances structurelles », martèle le maire de Gorée, invité aujourd’hui, à Rfi matin.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *