Boun Dionne théorise le 3ème mandat de Macky

Jusque-là agitée par certains ténors de l’Alliance pour la république et rangée dans les tiroirs suite aux menaces de leur chef Macky Sall illustrées par les limogeages de certains responsables de cette formation politique dont l’ancien Directeur des Sénégalais de l’extérieur Sory Kaba, la troisième candidature de l’actuel président de la République se précise. Pour preuve, le forum départemental de Guédiawaye de la Convergence des jeunes républicains (Cojer) organisé hier et qui a noté la présence de plusieurs responsables de ce parti a enregistré une nouvelle sortie du ministre d’Etat, secrétaire général de la Présidence de la République Mouhamed Boun Abdallah Dionne et des responsables de la Cojer de Guédiawaye dont leur coordonnateur Mamadou Yaya Ba. «L’histoire n’est pas terminée. L’histoire du Président Macky Sall avec le peuple sénégalais n’est pas terminée et ça va vers 2035 s’il plait au bon Dieu. Je vous demande de m’écouter», a fait savoir Boun Abdallah Dionne ovationné par les jeunes qui ne cessent de scander : «Macky ! Macky !».Et d’ajouter : «L’histoire du Président Macky Sall avec Guédiawaye n’est pas terminée. L’histoire du Président Macky Sall avec le peuple sénégalais n’est pas terminée parce qu’il nous convie à l’émergence pour 2035 et il nous mènera à l’émergence par ses idées et par son amour pour le pays».
S’adressant aux jeunes de son parti, Boun Abdallah Dionne poursuit : «Et vous jeunes, je vous demande de soutenir les actions du Président qui vont vers l’horizon 2035. Il est venu à l’heure du travail et à la consolidation du travail».
Cette invite de Boun Abdallah Dionne n’est pas tombée dans l’oreille de sourds du côté des jeunes de l’Apr de Guédiawaye qui se disent prêts pour une troisième candidature. «Nous ne sommes pas préoccupés par ces sorties intempestives contre le Président. Nous sommes ses soldats. S’il nous dit allez à droite, on le fera. S’il nous dit allez à gauche, on le fera. Ce qui nous préoccupe, c’est le Président et pas autre chose. Donc s’il veut des mandats, nous sommes prêts à le soutenir», a fait savoir le coordonnateur départemental de la Cojer de Guédiawaye, Mamadou Yaya Ba.
Sur les divisions entre responsables locaux de Guédiawaye illustrées par l’absence de Lat Diop, Mamadou Yaya Ba dédramatise et met en garde : «Lat Diop a tourné la page de cette division pour avoir été le premier responsable à envoyer ses jeunes assister aux rencontres avant de remettre un soutien financier. Pour les autres responsables, je ne crois pas qu’ils soient dans cette logique. Et s’ils sont dans cette logique, je verrais mal qu’ils continuent avec la dynamique unitaire adoptée par les jeunes. Car nous n’accepterons pas que l’on ternisse l’image du Président par des querelles stériles et infondées. L’heure est à la défense des intérêts du Président».
Pourtant, le chef de l’Etat Macky Sall lors de la fête de fin d’année avait préféré entretenir le flou sur son troisième candidat en disant en ces termes : «Si je me prononce sur ma candidature, personne ne va plus travailler dans ce pays».
WALF

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *