Burkina: plus d’une dizaine de militaires tués dans une «attaque d’envergure»

Les forces armées burkinabè ont été la cible d’une attaque de « groupes armés terroristes » lundi 19 août, dans le nord du pays.

L’attaque s’est déroulée tôt lundi vers 5h du matin. L’état-major général des armées burkinabè écrit dans un communiqué que le détachement de Koutougou, dans la province du Soum, a été la cible d’une « attaque d’envergure » par des « groupes armés terroristes ». Des hommes armés à motos et en véhicules sont arrivés du côté de la frontière avec le Mali, selon une source sécuritaire.

Benjamin Roger

@benja_roger

: un camp militaire attaqué ce matin à (province du Soum). Selon un communiqué de l’armée, le bilan provisoire est de plus d’une dizaine de soldats tués

Voir l'image sur Twitter
Voir les autres Tweets de Benjamin Roger

Officiellement, cette attaque a fait plus d’une dizaine de morts parmi les militaires, selon l’état-major général des armées. Mais plusieurs sources sécuritaires parlent d’une vingtaine de morts dans les rangs des forces armées burkinabè. Plusieurs soldats ont également été blessés et de nombreux autres manquent à l’appel. Le matériel a été incendié et des armes emportées par les assaillants.

En réaction à cette attaque, une vaste opération aérienne et terrestre de ratissage a permis de neutraliser de nombreux assaillants, selon l’état-major général des armées.

En exprimant sa solidarité avec les forces de défense et de sécurité, le gouvernement burkinabè, par la voix de son porte-parole, réaffirme sa détermination à parvenir à une sécurisation des personnes et des biens sur l’ensemble du territoire national.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *