Can 2019 : Accusé de vol, le vice-président de la fédé au gnouf

Le vice-président de la Fédération du Football du Burundi est détenu depuis le 4 juillet au cachot du SNR (Service National de Renseignements) accusé de détournement d’une somme de 19 500 dollars américains, destinée à l’équipe nationale. INFO SOS Médias Burundi Cette information est confirmée par les proches du président de la fédération en même temps du Sénat, Révérien Ndikuriyo. Des sources proches du dossier font savoir que M. Habimana aurait reçu des mains du président de la fédération une somme de 20 mille dollars américains destinée à l’équipe nationale du Burundi qui se trouvait à Alexandrie, en Egypte. Arrivé à destination, M. Habimana a indiqué qu’il avait perdu l’enveloppe en chemin. Il a été arrêté et une autre personne a été dépêchée pour apporter une deuxième somme de 20 mille dollars aux joueurs. Des proches de M. Habimana dénoncent un complot. « Plusieurs dignitaires du CNDD-FDD et d’autres cadres de la Fédération de Football du Burundi ne digèrent pas la présence d’une personne apolitique et d’ethnie tutsi comme vice-président de la FFB. Ils avaient juré de le limoger. Cette affaire est un complot monté de toutes pièces car l’enveloppe qui contenait les 20 mille dollars a été remplacée par son chauffeur Pacifique. Ce dernier avait pour mission de la remplacer en cours de route vers l’aéroport par une autre enveloppe contenant 140 dollars. Des personnes ont tenté d’alerter M. Habimana sur le piège qui lui était tendu, en vain », indiquent nos sources de la FFB. « La fédération est politisée. C’est un outil des membres du parti au pouvoir qui sert de propagande. D’autres personnes qui veulent investir dans le football burundais sont intimidées alors que la FIFA interdit l’ingérence politique dans le football », a estimé un ancien membre de la FFB.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *