Centres de redressement de Kara : Enquête sur 17 morts présumés

La Section de recherches de la gendarmes est en pleines investigations pour élucides les nombreuses infractions dénoncées dans les centres de redressement de Kara. Déjà, 17 morts ont été listés et une enquête ouverte pour en savoir plus.

Trafic de drogue, vols en réunion, traite de personnes, meurtres…, beaucoup d’infractions ont été dénoncées dans ces centres de redressement de Serigne Modou Kara installés dans la banlieue dakaroise. Des prisons privées ont même été installées dans ces centres.

L’audition des nombreuses victimes trouvées dans ces centres par les éléments de la gendarmerie a permis de lister 17 morts présumés dans ces centres. Ce qui a poussé la Section de recherches de la gendarmerie à ouvrir une enquête pour élucider ces affaires.

Déjà les témoignages recueillis font froid dans le dos.  «C’est ma mère qui m’a amené là-bas parce que je fumais du chanvre indien. Pourtant, durant les 23 mois que j’ai séjourné dans le centre, j’ai fumé du Yamba et c’est le fils du colonel (responsable du centre) qui me vendait le chanvre indien en raison de 2000 francs CFA le joint », a témoigné Amadou Touré, un habitant à Ouagou Niayes, dans les colonnes de « L’Observateur ».

« Il y a du tout dans le centre. J’ai dénombré 16 morts. J’ai tous les noms et j’ai porté les corps de 8 d’entre eux jusqu’à la porte avant qu’ils ne soient embarqués pour la morgue. La plupart étaient malades sans jamais recevoir de soin», ajoute-t-il.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *