Cheikh Bamba Dièye: « La liberté d’expression ne saurait signifier caricaturer la foi de citoyens »

LIBERTÉ D’EXPRESSION ET RESPECT DE L’AUTRE
La violence sous toutes ses formes est condamnable et est à bannir dans toutes les sociétés.
En France depuis 1789, la liberté religieuse est évoquée notamment dans l’article 10 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi ».
Loin de ces valeurs, la France est devenue pour des raisons qui lui sont propres : Intolérante, condescendante, donneuse de leçons et irrespectueuse.
La liberté d’expression est un droit mais surtout une vertu. Elle ne saurait signifier la liberté de se moquer, de railler ou de caricaturer la foi de citoyens.
Surtout dans un pays ou l’histoire et le texte constitutionnel parle de respect de la liberté d’opinion « même religieuse », de respect des croyances, et de laïcité.
Cheikh Bamba Dieye
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *