Covid-19 : La réaction de Serigne Mountakha Bassirou Mbacké

C’est un discours instructif et rassurant que Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, Khalife général des mourides a livré, hier, par le biais de Serigne Issakha Mbacké, son porte-parole du jour. C’était lors de la cérémonie officielle du Magal de Sokhna Mame Diarra Bousso à Porokhane, mère de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, fondateur du Mouridisme. De par ce message, le vénéré marabout rappelle les remèdes de l’Islam contre toute calamité naturelle (épidémie, tremblement de terre, etc..). Mais, il a répondu également à ceux qui agitaient l’idée d’un report des événements religieux par mesure de prudence contre le coronavirus. Une épidémie qui vient d’effectuer son entrée dans le pays. «Le marabout, par ma voix, tient à rassurer tout le monde. Il rappelle que l’Islam a prévu plusieurs remèdes contre tout phénomène. Notre religion dispose de solutions pour son éradication. Le marabout, de par sa dimension, connaît des choses que nous ignorons (…)», a porté, hier, Issakha Mbacké la parole du Khalife général des Mourides.

Selon Serigne Issakha Mbacké, petit frère du Khalife, la panique pourrait être évitée. Dans ses prières, dit-il, le marabout n’a pas oublié les citoyens contre les catastrophes que pourrait engendrer cette épidémie. Tout en invitant les autorités à prendre toutes les dispositions nécessaires contre la propagation de cette nouvelle maladie.

Abondant dans le même sens, Serigne Bass Abdou Khadre soutient que le khalife avait pris des dispositifs nécessaires pour la célébration du Magal de la maman de Cheikh Ahmadou Bamba. Selon lui, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké a très tôt pris conscience qu’il fallait prendre les devants. C’est ce qui explique, dit-il, les récitals du Coran qu’il avait ordonnés il y a quelques jours, dès l’apparition de l’épidémie Covid-19 en Chine. Non sans demander à tout le monde de s’accommoder des recommandations de l’administration médicale du Sénégal en termes de précautions à prendre et de comportements à bannir. «Le Khalife est suffisamment outillé pour juger de l’opportunité ou non de reporter un événement religieux. Il sait ce qu’il doit faire», laisse-t-il entendre. Avant d’ajouter : «Serigne Mbacké Bousso nous avait dit de faire entièrement confiance à Serigne Touba. Il sait exactement ce qu’il y a à faire. Un bon disciple mouride ne devrait guère se hasarder à dicter au Khalife la conduite à tenir. Il n’attend de personne un conseil quelconque et personnellement, je ne lui dirais jamais la conduite que je pense bonne à tenir».

WALF

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *