Covid-19 : Le virus bouscule tout

Depuis l’annonce de l’entrée de l’épidémie de coronavirus et surtout la confirmation d’un deuxième cas, avant-hier, à Guédiawaye, le chef de l’Etat est sur le qui-vive. Macky Sall redoute une propagation de l’épidémie. D’autres diront qu’il promeut les bonnes pratiques et donne l’exemple en matière de lutte contre cette épidémie. Ainsi, il a interdit, hier, au ministre de l’Agriculture Moussa Baldé et son homologue de l’Elevage et des Productions animales, Samba Ndiobène Ka qui étaient au Salon de l’agriculture de Paris, d’assister au Conseil des ministres d’hier, mercredi. Macky Sall redoute que ces deux ministres qui ont été exposés à l’épidémie durant leur séjour parisien ne contaminent ou ne transmettent le virus aux autres membres du gouvernement. D’ailleurs, le maire français de La Balme-de-Sillingy, François Daviet qui s’était rendu à ce Salon a été détecté positif au coronavirus. Il convient également de rappeler que ce Salon de l’agriculture de Paris, qui draine du monde, a été suspendu à cause de l’épidémie qui touche de plein fouet la France. Il faut aussi souligner que les deux cas positifs enregistrés par le Sénégal sont des Français en provenance de la France.
Mieux, hier en Conseil des ministres le chef de l’Etat a décidé de réduire au strict minimum les missions des agents publics à l’étranger et de recourir au besoin à nos représentations diplomatiques. Par ailleurs, il a demandé aux ministres de ne pas effectuer de mission en dehors du territoire national. «Le président de la République, n’a pas manqué à cette occasion de sensibiliser nos compatriotes à rester vigilants et prévenants face à tous les vecteurs potentiels de propagation du virus», indique le communiqué issu de la rencontre. Le chef de l’Etat, poursuit la même source, «attaché au principe de précaution a recommandé de différer la célébration ou la tenue de certains évènements populaires inscrits dans le calendrier républicain ; dont la journée nationale de salubrité du 07 mars 2020, ainsi que la Journée internationale de la femme prévue le 08 mars 2020.»
Avant-Hier, à Diamniadio, Macky Sall a refusé systématiquement de serrer la main des officiels. Il présidait le deuxième anniversaire de la Délégation à l’entreprenariat rapide (Der). Mais le président de la République ne craint pas seulement pour sa santé. Il redoute également une expansion rapide de l’épidémie sur l’étendue du territoire national. Ainsi, l’idée d’interdire les manifestations religieuses qui drainent des foules est de plus en plus agitée au sommet de l’Etat. L’épidémie a également plombé l’activité politique. L’Act a reporté toutes ses activités entraînant un rassemblement populaire, et notamment les manifestations prévues pour la journée de la femme du 08 Mars et la conférence publique sur la nouvelle monnaie «Eco» du 14 mars. La commission économique africaine a reporté toutes ses réunions publiques jusqu’à nouvel ordre.
Ainsi, Malick Gakou a décidé de suspendre sa tournée nationale. «Face à l’impérieuse nécessité de prévenir et de lutter efficacement contre la propagation du Covid-19, le programme des activités dans les régions de Saint-Louis et de Matam, inscrit dans la tournée nationale et prévu du 09 au 18 mars 2020, est reporté à une date ultérieure. L’apparition du coronavirus s’est corrélée à de nombreuses incertitudes sur son mode de propagation et de transmission. Aussi, les populations doivent être rassurées par les mesures hardies prises par les autorités sanitaires du pays», indiquent Malick Gakou et ses partisans. Par ailleurs, le Grand parti demande au gouvernement de proclamer l’état d’urgence sanitaire et de réquisitionner immédiatement tous les stocks de masques, de gels hydo-alcooliques et tous les autres moyens disponibles dans le pays et indispensables à la prévention. Car ce parti considère que les spéculations sur ces produits peuvent constituer des freins à l’endiguement de l’épidémie. «Et cela surtout pour garantir et mieux planifier leur utilisation prioritaire dans la haute importance. Nous en appelons à la solidarité et à la cohésion nationale pour le triomphe de la Patrie face à cette menace endémique», souligne ce parti.
WALF

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *