Covid-19: Moussa Faki Mahamat isolé

Le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, est actuellement « en quarantaine » après que l’un des membres de son équipe a été testé positif au nouveau coronavirus, a-t-on appris vendredi d’une source interne à l’UA. Le membre de la Commission touché est un Mauricien de 72 ans qui est rentré à Addis Abeba, siège de l’organisation continentale, en provenance de la République démocratique du Congo (RDC) le 14 mars, a par ailleurs indiqué la ministre éthiopienne de la Santé, Lia Tadesse, dans un communiqué.
Le communiqué, qui ne mentionne pas le lien entre le patient mauricien et l’UA, précise que six personnes ayant été en contact avec le septuagénaire sont « sous surveillance ». M. Faki, qui est à la tête de l’organe exécutif de l’Union africaine, a été en contact avec le patient, a indiqué à l’AFP la source interne à l’organisation, qui a requis l’anonymat. »La personne travaille au sein du bureau du président (de la Commission). Le président et ses principaux conseillers font partie des contacts qui observent une quarantaine », a précisé cette source.
Jusqu’à présent, seul un membre de l’UA avait été testé positif au Covid-19, selon une note envoyée en interne vendredi et consultée par l’AFP. En réponse à la pandémie, l’UA a ordonné à la plupart de ses employés de travailler à la maison.Les employés qui reviennent à Addis Abeba depuis des pays infectés « devraient rester à la maison », précisait la note.
L’Éthiopie, deuxième pays le plus peuplé du continent avec quelque 100 millions d’habitants, compte officiellement 16 cas de coronavirus. Le gouvernement du Premier ministre Abiy Ahmed a imposé un certain nombre de mesures pour enrayer la propagation du virus : fermeture des frontières terrestres, limitation du nombre de passagers dans les bus et les taxis. Mais le pays n’a pas pris de mesures de confinement, comme ailleurs sur le continent, et les appels du Premier ministre à pratiquer la distanciation sociale n’ont reçu que peu d’échos dans de larges franges de la population : de grands rassemblements religieux continuent de se tenir à Addis Abeba.

AFP

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *