Crise dans le dans le transport: Oumar Youm désamorce la bombe

Le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, El Hadji Omar Youm, veut désamorcer la bombe. Il a rencontré hier le secrétaire général du syndicat de l’Union des routiers du Sénégal (Urs), Gora Khouma et ses camarades pour étudier ensemble leur plateforme revendicative, puisque les routiers ont déposé leur préavis de grève qui arrive à terme à partir du 19 février prochain. Sur la question du contrôle de la charge à l’essieu, Me Youm a informé Gora Khouma et compagnie que les amendes ont été suspendues le temps que les plateformes de plus de 200 mille tonnes s’équipent en pèse-essieu. Mais les contrôles vont se poursuivre et les amendes vont désormais porter seulement sur les surcharges constatées sur le poids total autorisé en charge (Ptac). Et elles sont réduites à moitié, c’est-à-dire 10 mille F Cfa pour la tonne de surcharge pour le trafic national et 30 mille francs Cfa pour le trafic international. Mais il y a une tolérance de 20% sur les Ptac. Pour ce qui est du permis à points, le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement a soutenu que des concertations seront organisées avant son application. A l’en croire, les mauvais comportements humains sont à 90% responsables des accidents de la route. Pour le reste des points inscrits sur la plateforme revendicative, des rencontres sont prévues ultérieurement.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *