Crise Soleil : Mody Guiro, Bamba Kassé,…négocient le retour de la paix

Fin de la crise sur le gâteau du Soleil. De sources sûres, il nous revient que des anciens de ce quotidien national et trois des dirigeants syndicaux nationaux les plus en vue œuvrent de manière synchronisée depuis des jours pour éteindre le feu né à Hann, siège du quotidien national. En effet, selon ces confidences, il s’agit de Mody Guiro, Secrétaire général de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (Cnts), dont la Section-Le Soleil avait pris fait et cause pour le Directeur général en s’attaquant à celle du Syndicat des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (Synpics) dirigé par Bamba Kassé, qui avait dénoncé «la dictature» de Yakham Mbaye, avant de s’allier au Syndicat des travailleurs libres du Soleil (Stls) affilié à la Cnts/Fc de Cheikh Diop, pour accuser l’ancien Secrétaire d’Etat à la Communication de délits financiers. Ce qui avait outré le Directeur général du Soleil et provoqué une guéguerre généralisée avec une flopée de plaintes. En effet, selon nos gorges profondes, au moment où le Synpics et le Stls promettaient, le 23 avril 2020, la constitution d’un pool d’avocats et deux plaintes contre Yakham Mbaye, ce dernier était déjà passé aux actes. Trois jours auparavant, le lundi 20 avril 2020, son avocat, Me Ousmane Sèye, avait déposé deux plaintes, suivies, le vendredi, au lendemain du communiqué conjoint Synpics-Stls, de quatre autres. Toutes visant des syndicalistes pour «diffusion de fausses nouvelles, diffamation, injures publiques».
Sentant que cette affaire pourrait très mal tourner, Mody Guiro, Bamba Kassé et Cheikh Diop ont, selon nos sources, œuvré nuit et jour pour la cessation des hostilités. Quasiment, depuis jeudi dernier, les rencontres se sont multipliées. Les trois leaders syndicaux faisant la navette entre Yakham Mbaye et les syndicalistes du Soleil.
A ces trois médiateurs, ce sont joints des sages du Soleil. Tous œuvrent au retrait des plaintes du Directeur général, à ses retrouvailles avec les syndicalistes et à la résolution par le dialogue des contentieux qui ont mis le feu aux poudres.
Des derniers échos que nous avons eus de ces médiations, il apparaît que la tension a énormément baissé. Et Yakham Mbaye, qui était décidé à en découdre, serait maintenant disposé à retirer ses plaintes si les accusations «infamantes» qu’il a subies sont lavées. De leur côté, les syndicalistes aussi ne rechignent pas à cessez le feu, «si le Directeur général met un terme au terrorisme» (sanctions en tout genre) qu’il fait sévir au Soleil, selon nos sources.
Espérons que la raison finira par l’emporter. En tout cas, c’est la conviction d’un de nos interlocuteurs : «Le diable est dans le détail. Il y a quelque chose d’incompréhensible qui s’est produit et qui a surpris plus d’un. Ces deux parties ont énormément travaillé main dans la main depuis deux années au grand bénéfice du Soleil qui a ainsi enregistré beaucoup d’avancées surtout au plan social».
WALF

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *