Démolition : Sandaga rayé de la carte

Les autorités ont démarré, hier, la démolition du marché de Sandaga. L’opération a été présidée par Abdou Karim Fofana, le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène Publique.

Des ordures, des portes défoncées et des carcasses de zinc jonchent les rues qui convergent vers le rond-point. Des cantines vidées de leurs contenus. Des bulldozers et camions à ordures garés tout près du bâtiment qui menace ruines. Une ceinture de sécurité érigée sur les lieux. C’est le décor qu’offrait Sandaga, hier, quelques heures après le démarrage des travaux de démolition. A 17h 45mn, le coup d’envoi est donné par le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène Publique. Aussitôt les engins entrent en action, créant un bruit indescriptible accompagné d’une poussière. Riverains et autres commerçants tenus à l’écart par les barrières de sécurité, suivent les bulldozers qui rasent les cantines. «C’est une satisfaction totale, parce que nous sommes arrivés à trouver un consensus avec les marchands. Le 3 juillet, nous étions venus voir les commerçants et nous avions discuté et ils avaient demandé un délai supplémentaire après la Tabaski. Donc la fête est passée, aujourd’hui, nous sommes le 2 août, et ils ont respecté leurs engagements. Ils ont quitté les lieux. Nous démarrons la démolition des cantines en relation avec la ville de Dakar et le maire de la commune du Plateau», explique le ministre Abdou Karim Fofana.

Selon lui, c’est une grande action qui préfigure la modernisation des marchés du Sénégal, parce que, Sandaga est le marché le plus emblématique. A l’en croire, l’ambition du président de la République, est de faire en sorte qu’on puisse avoir dans toutes les communes des équipements marchands modernes. «Sandaga a plus de 87 ans et c’est la même situation dans les Hlm. Avec le soutien du secteur, nous pouvons arriver à avoir des équipements marchands modernes et rentables au bénéfice des populations et des commerçants», ajoute-t-il.

Abdou Karim Fofana affirme qu’après Sandaga, ce sera le tour du marché Kermel. De son côté, Sokham Wardini, maire de la ville de Dakar, affirme qu’elle fera tout pour que les commerçants déguerpis rejoignent le centre commercial qui leur est dédié de façon à rendre le centre-ville agréable«Sandaga a besoin d’être modernisé. Après Sandaga, nous allons désencombrer les alentours du marché de Kermel pour que le centre-ville soit propre, salubre et digne de la capitale sénégalaise», dit-elle.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *