Désir de troisième mandat : Les raisons d’une obsession, selon Sonko

Le président Macky Sall cherche visiblement à briguer pour la troisième fois le suffrage universel, alors qu’il a lui-même avoué que constitutionnellement, il n’en a pas le droit. Mais selon Ousmane Sonko cette obsession est motivée par sa volonté d’effacer les traces des scandales liés à la gestion des ressources naturelles. «La nébuleuse autour du pétrole/gaz sénégalais porte bien des noms: Macky Sall, Aliou Sall, Aly Ngouille Ndiaye, Eddie Wong, Frank Timis, Ovidiu Tender, Kosmos, BP, Denning… D’où le projet de la candidature au troisième mandat, car ce second et dernier mandat ne suffira pas à effacer les traces de crimes trop gros et nombreux pour être parfaits. Dix mandats même n’y suffiraient! Pétrole et gaz; or, fer et zircon; accords de pêche; foncier urbain et rural; marchés publics et grands projets, …», déclare le leader de Pastef. En outre, il indique que Macky Sall aura épuisé tout son registre de diversion et de contre-feux (dialogue national mort-né, retrouvailles tous azimuts, procès privé des 94 milliards d’escroquerie (que nous attendons avec impatience), reconnaissances internationales décernées par des instances bidons, …) qu’il ne parviendra jamais à son objectif obsessionnel: faire oublier ses énormes scandales, notamment, Petrotim et le gaz sénégalais. «Au fait, où en est le procureur de sa majesté avec l’opération (appel à témoins) blanchiment d’Aliou Sall», raille encore Ousmane Sonko. D’autre part, il affirme que le scandale Petrotim n’en finit pas de faire des victimes.
Ousmane Sonko, qui révèle que des têtes continuent de tomber, nous apprend que la BBC a fait une autre victime, un capitaine d’industrie britannique. «Derniers développements: Mark Denning, un manager de fonds d’investissement vient d’être poussé à la démission de l’un des plus grands fonds d’investissement du monde (Capital Group), suite aux nouvelles investigations de la BBC», affirme le leader de Pastef. «Celles-ci ont révélé que, parallèlement au fonds d’investissement qu’il gérait, il utilisait sa propre compagnie pour faire des investissements personnels dans des compagnies louches telles que Timis Corporation entre autres», poursuit-il. Ousmane Sonko révèle que le trust personnel de Mark Denning, Kinrara International, était actionnaire de Timis Corporation Ltd et a obtenu 11 milliards de francs Cfa lorsque Frank Timis a vendu à BP ses droits dans les blocs Ahmeim-Tortue. Opérations pour lesquelles Aliou Sall est cité (mais protégé par son président de frère) dans ce qui apparaît comme le scandale du millénaire, toujours d’après Ousmane Sonko qui s’empresse d’ajouter. «Nous apprenons de notre frère Alioune Guèye d’Ohio qu’une autre des compagnies de ce sieur Denning, Hummingbird Resources, créée et gérée par son gendre, détient à travers Cora Gold une licence d’exploration d’or à Madina Foulbe, au Sénégal, pour une superficie de 260 km2». Candidat malheureux à la dernière présidentielle, Ousmane Sonko affirme que ces aventuriers sont des habitués de ces pratiques partout en Afrique, avec certes la complicité de nos gouvernants «corrompus jusqu’à la moelle». Toutefois, à l’en croire, ils ne parviendront jamais à l’emporter face à la détermination de millions de Sénégalais d’ici et de la diaspora, résolument engagés à leur barrer la route.

Walf

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *