Détenus morts à Rebeuss : l’Etat dédommage les familles

Deux millions de francs. C’est la somme que le gouvernement, à travers le ministre de la Justice, a décidé d’allouer à chacune des familles des deux détenus morts, la semaine dernière, selon l’autopsie, des suites d’une « électrocution ». Une manière pour l’Etat de calmer la colère des familles endeuillés qui avaient décidé de porter plainte.

Pour rappel, mardi dernier, deux détenus répondant aux noms de Cheikh Ndiaye (18 ans) et Babacar Mané (19 ans) sont morts à la prison de Rebeuss à la suite d’« étincelles »produites par un ventilateur dans une chambre, « provoquant un mouvement de panique parmi les » prisonniers, selon un communiqué de la direction de l’administration pénitentiaire.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *