Diaraaf Youssou Ndoye : «Que Macky et ses proches se vaccinent d’abord»

Parce que les Sénégalais doutent du vaccin anti-Corona, le Diaraaf Youssou Ndoye invite le chef de l’Etat, Macky Sall, à être le cobaye des médecins, lui, sa famille ainsi que les membres du gouvernement et de l’administration. Il s’exprimait ainsi au cours d’un face-à-face avec la presse, hier, à Dakar.

Le vaccin contre la Covid-19 s’est invité hier lors du face-à-face entre les journalistes et le Diaraaf de Ouakam. Un sujet qui s’inscrit dans la polémique née du scepticisme des Sénégalais quant à la fiabilité du vaccin pour se prémunir du Coronavirus dont le Sénégal enregistre la deuxième vague. «Que Macky Sall, le président de la République, sa famille dont sa femme et ses enfants se vaccinent d’abord pour rassurer les Sénégalais. Les membres du gouvernement et ceux de l’administration devraient aussi en faire de même pour que nos compatriotes soient convaincus de la sécurité et de la fiabilité du vaccin», a laissé entendre Youssou Ndoye à son domicile où il a reçu la presse. Toujours au sujet de la Covid, le chef supérieur de la collectivité lébou de Ouakam de prodiguer des offrandes à faire pour se prémunir du virus mortel qui a déjà causé 546 décès morts chez nous, depuis mars 2020.

Selon le ministère de la Santé et de l’Action sociale, le pays de la Teranga enregistre, à ce jour, 23 642 cas déclarés positifs dont 19 730 guéris et 3 365 sous traitement. Rien que pour la journée d’hier, mercredi 20 janvier 2020, sur les 1 380 tests réalisés, 250 sont revenus positifs, soit un taux de positivité de 18,12 %.

La semaine dernière, le Diaraaf Youssou Ndoye s’offusquait déjà des affrontements notés pendant les heures de couvre-feu, il s’insurgeait, par la même occasion, contre les récalcitrants aux mesures de restriction liées au couvre-feu qui interdit la circulation de 21 à 5 heures du matin. Chose pour laquelle il a lancé un appel pressant aux contrevenants à la loi de se conformer aux restrictions dictées par l’état d’urgence sanitaire. «Pour le couvre-feu, j’invite les citoyens à respecter les mesures prises par l’État. Je déplore les affrontements entre les jeunes et les forces de sécurité aux heures du couvre-feu. Les jeunes doivent respecter le couvre-feu jusqu’à son terme. Ce n’est pas une bonne image pour notre pays. Je considère ce couvre-feu comme un moyen permettant à la population de se reposer. Le gouvernement doit aussi prendre en compte les complaintes des populations. Si les mesures édictées par le gouvernement sont respectées, la Covid-19 disparaîtra avant le début de l’hivernage», a fait savoir le chef coutumier.

WALF

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *