D’où vient le langage, pourquoi parlons-nous?

Quand est-ce que nos ancêtres ont appris à parler pour la première fois ?
Est-il possible de retracer les milliers de langues qui existent aujourd’hui jusqu’à un seul ancêtre ?
L’auteur et amoureux de la langue Michael Rosen enquête sur….
Une évolution qui change la donne 

« Les êtres humains sont les seules espèces qui ont un langage, ce qui nous rend uniques parmi tous les animaux « , dit Maggie Tallerman, professeur de linguistique à l’Université de Newcastle.
Cette capacité à converser est considérée comme l’une des transitions majeures de l’évolution – un véritable changement des règles du jeu pas comme les autres, et pour cette raison, les gens ont longtemps été fascinés par les origines de la langue.
« La langue est l’une des petites choses complexes qui nous rendent humains « , estime Robert Foley, anthropologue et professeur d’évolution humaine à l’Université de Cambridge.
La timidité expliquée par la science

La langue pourrait avoir un demi-million d’années

Il y a plus de 6 500 langues dans le monde de nos jours, mais comment les scientifiques peuvent-ils déterminer laquelle est la plus ancienne ?
Si l’on nous demande de nommer une « langue ancienne », nous pourrions penser à la babylonienne, au sanskrit ou à l’égyptien ancien.
Mais ce n’est pas le début de l’histoire, selon le professeur Tallerman : la plupart de ce que nous appelons les langues anciennes n’ont pas plus de 6 000 ans, et sont fondamentalement les mêmes que toutes les langues modernes d’aujourd’hui.
L’origine réelle de la langue remonte à au moins 50 000 ans, et la plupart des linguistes pensent qu’elle est beaucoup plus ancienne que cela.
« Beaucoup d’entre nous pensent qu’elle pourrait remonter jusqu’à un demi-million d’années en arrière « , dit le professeur Tallerman.
Le berbère enseigné dans les écoles marocaines

Malgré la richesse des différentes langues dans le monde d’aujourd’hui, il est  » possible que toutes nos langues actuelles soient issues d’un ancêtre commun « , affirme le professeur Foley.
La datation a été rendue possible en partie grâce à la biologie de notre évolution : la génétique suggère que nous venons tous d’une population relativement petite en Afrique.
Bien qu’il ait pu y avoir d’autres langues en dehors de cette lignée, celles que nous voyons aujourd’hui sont probablement toutes issues de modifications de la même langue.
Témoignages de fossiles

Les fossiles de nos ancêtres nous donnent quelques indices sur le moment où nous avons commencé à parler.
« D’une certaine façon, la parole est une respiration fantaisiste, note le professeur Foley selon qui, nous ne faisons que respirer avec un énorme contrôle pour produire des sons.
Pour ce faire, nous avons besoin d’avoir un contrôle musculaire fin sur notre corps, et en tant que tel, « notre diaphragme est plus innovant et a beaucoup plus de nerfs qui y pénètrent que le diaphragme de nos parents les plus proches, les singes, qui ne parlent pas ».
Tous ces nerfs font que « notre moelle épinière est un peu plus épaisse dans cette zone que chez les singes, et la colonne vertébrale doit aussi être un peu plus large ».
Si vous regardez nos cousins évolutionnaires disparus, les Néandertaliens qui ont vécu il y a environ 600 000 ans, ils ont cette expansion dans la colonne vertébrale.
Mais si vous remontez un million d’années en arrière à Homo erectus, une espèce humaine archaïque antérieure, l’expansion n’existe pas.
Cela nous donne une période de temps rudimentaire pour le moment où les humains ont commencé à utiliser le langage.

BCC AFRIQUE

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *