Dr Seydou Nourou M’baye : «On doit laisser le virus se propager… »

Le virologue officiant à l’hôpital Aristide Le Dantec estime que « la méthode de lutte contre la maladie a été faussée depuis le départ ». En à croire  Dr Seydou Nourou M’BAYE,  c’est l’explication des décès et des cas de contamination qui se multiplient. Et pourtant, indique-t-il dans les colonnes de Rewmi, personne ne peut parler de pic même si les autorités sanitaires avancent le contraire.

« Je le dis haut pour que les Sénégalais l’entendent et le comprennent. Le pic, c’est quand il y’ a une croissance exponentielle, c’est-à-dire, il doit monter jusqu’à un niveau appelé ‘plateau’, et c’est ce plateau qu’on appelle le pic », explique le virologue.

Revenant sur la stratégie de lutte des autorités sanitaires qu’il trouve déficiente,  le Dr MBAYE propose une autre voie. Selon lui, pour atteindre le pic, il faut d’abord un processus, il faut deux méthodologies d’analyse. « Premièrement, il faut faire un confinement total de la population nuit et jour. Comme ça, tout le monde sera chez lui. Après cela, la transmission du virus sera contrée, et va commencer à diminuer. Deuxièmement, on doit laisser le virus se propager jusqu’à ce que 60 % de la population soit infectée et là, on pourra atteindre le pic parce que la progression ne pourra plus continuer. Dans ce cas, la progression va ralentir. Parmi ces deux méthodes, le Sénégal n’en a adopté aucune. Et pour vérifier le pic, il faut faire un dépistage de la population générale. Sans cela, on ne peut pas parler de pic », explique El hadji Seydou MBAYE.

Walfnet

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *