Entourage présidentiel : quelle place pour Mimi ?

A moins que le Président Macky Sall n’invente encore une autre institution taillée sur mesure pour elle, comme il l’avait fait avec la création du poste d’envoyée spéciale du président de la République, il n’existe plus aucune pointure pour Aminata Touré. Ancien Premier ministre, elle chausse désormais du triple X, ce qui fait qu’elle ne peut plus occuper une autre fonction de moindre importance.

L’ancien Premier ministre, Aminata Touré, s’éloigne de plus en plus du président de la République et de la sphère du pouvoir. En effet, son poste d’envoyée spéciale du président de la République a été supprimé. En plus, elle a été écartée du nouveau gouvernement post présidentiel et du Cabinet du président de la République. Et pour couronner le tout, les postes que son grade d’ancien Premier ministre pouvaient lui permettre d’occuper sont pourvus. Le poste de directeur de Cabinet du président de la République a été attribué à Augustin Tine, celui de chef de Cabinet donné à Mame Mbaye Niang et enfin ceux de Secrétaire général de la présidence de la République et de Premier ministre occupés par Mahammad Boun Abdallah Dionne. Le seul poste dans le gouvernement qu’elle pouvait occuper en adéquation avec son statut d’ancien chef du gouvernement est celui de ministre des Affaires étrangères, un département confié à Amadou Bâ. Du coup, l’avenir politique d’Aminata Touré se dessine en pointillés.

En outres, les institutions comme l’Assemblée nationale, le Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct) et le Conseil économique social et environnemental (Cese) sont pourvues depuis belle lurette. A moins que le Président Macky Sall n’invente encore une autre institution taillée sur mesure pour elle, comme il l’avait fait avec la création du poste d’envoyée spéciale du président de la République, il n’existe plus aucune pointure pour elle. Il n’existe non plus aucune institution vacante pour loger Aminata Touré qui chausse désormais du triple X, pour avoir été Premier ministre.  Cette dernière fonction fait qu’elle ne peut plus occuper une autre de moins prestigieuse.

Mais le président de la République a déjà inventé le Hcct et le poste d’envoyée spéciale. Il n’est pas impossible, au contraire, c’est bien dans l’ordre normal des choses, qu’il crée encore d’un coup de baguette magique un poste égale en dignité à celui de Premier ministre pour contenter Aminata Touré, la caser et surtout la canaliser. En effet, il est très peu probable que Aminata Touré, connue pour son tempérament batailleur, accepte d’être mise au frigo sans réagir. Il faut rappeler que c’est elle qui avait déposé les dossiers de parrainage et de candidature du Président Macky Sall au Conseil constitutionnel. Elle avait également en charge le pool parrainage du candidat Macky Sall et elle est très active dans les réseaux sociaux durant la collecte de parrainage, la campagne électorale et même après le scrutin présidentiel du 24 février. Mais depuis la formation du nouveau gouvernement elle est devenue subitement aphone. Pourtant au temps de sa splendeur, au début de la seconde alternance, elle était considérée par beaucoup comme une dame de fer et surtout comme un probable successeur du Président Macky Sall. Mais beaucoup d’eau a coulé sous les ponts entre 2012 et aujourd’hui. Mieux, les priorités et les objectifs du Président Macky Sall ont changé avec le temps. L’ère n’est plus à la traque aux dignitaires libéraux, mais plutôt au dialogue politique inclusif.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *