Etudiants bloqués en Chine: HSF s’insurge contre l’Etat

L’organisation Horizon sans frontières n’a pas apprécié la sortie de Macky Sall sur le sort des étudiants sénégalais coincés en Chine. D’après Boubacar Sèye et ses amis, la position de l’Etat du Sénégal risque d’empirer la situation des 13 étudiants sénégalais bloqués à Wuhan. «Pour nous, cette sortie du président de la République est un aveu d’échec dans la prise en charge des problématiques liées à la protection des Sénégalais de l’Extérieur», dénoncent-ils. Hsf affirme que des pays africains ont pu trouver des solutions. «Comment des pays comme la Tunisie, l’Algérie, le Maroc ont-ils trouvé des solutions, alors que leurs fils vivaient la même situation ? Ce fait est purement et simplement assimilable à une non-assistance à personne en danger», peste Hsf. Très en colère, les responsables de Hsf ajoutent : «Monsieur le Président, si vous permettez, prenez votre responsabilité devant l’histoire car demain, vous pourriez être tenu pour responsable». Lundi dernier, lors de la levée des couleurs au Palais, le Président Sall, pour justifier l’impossible évacuation des Sénégalais vivant en Chine, a évoqué les coûts exorbitants d’un rapatriement et les moyens matériels nécessaires qui sont hors de portée du Sénégal. D’après Macky Sall, «la question du rapatriement a été posée, mais elle n’est pas simple. Je voudrai dire, que nous travaillons avec les autorités chinoises pour voir toute possibilité de pouvoir les suivre de façon convenable. Pour l’instant nous en sommes là, même les grands pays qui ont pu faire des rapatriements l’ont fait avec beaucoup de difficultés. Et cela demande et requiert une logistique hors de portée du Sénégal puisqu’il faut des avions spéciaux qui puissent aller sur place et un personnel militaire. Il faut énormément de conditions et lorsque ces personnes reviennent au pays aussi, il faut les mettre en quarantaine dans un lieu équipé. Ce qui n’est pas le cas pour le moment de notre pays et des pays africains».

WALF

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *