Farba Ngom : «Le plus sale des sales, c’est Moustapha Cissé Lô»

Moustapha Cissé Lô continue de récolter des volées de bois vert après sa sortie pour dénoncer les micmacs sur la distribution des semences et intrants au ministère de l’Agriculture. Après le directeur général du quotidien national Le Soleil Yakham Mbaye, son camarade de parti, c’est au tour de Farba Ngom de décocher des flèches dans sa direction.
«Moustapha Cissé Lô bombe le torse pour dire qu’il est blanc comme neige, mais le plus sale des sales c’est Moustapha Cissé Lô. C’est moi qui le dis. Je connais les origines de Cissé Lô et tout son passé. (…) Son père avait trahi Léopold Sédar Senghor. Moi je suis fier de ce que je suis, un griot, mais j’ai toujours évité d’être dépendant. Je travaille à la sueur de mon front pour nourrir ma famille. Moustapha Cissé Lô ne mérite que le bâton. C’est un fou», tance le député apériste, invité à l’émission Faram Facce sur la Tfm. Pour le maire d’Agnam, cette pression de Cissé Lô sur le pouvoir est bien calculée : c’est pour avoir ce qu’il veut.
De son avis, «il ne mérite que le bâton, parce que c’est un fou. Je le rappelle, je détiens toujours par devers moi les lettres qu’il m’adressait pour solliciter des aides pour ses Thiantes qu’il organisait. Je lui remettais des bœufs et de l’argent. Je vais tout déballer. Cissé Lô fait le fou avec moi ». Mieux, selon Farba Ngom le tonitruant responsable apériste cherche un autre point de chute, parce que son mandat au parlement de la Cedeao va bientôt arriver à terme.
«Si Cissé Lô parle de bons de semences, qu’il se rappelle le temps du régime d’Abdoulaye Wade. A l’époque, il avait détourné 30 millions de F Cfa destinés aux intrants (…) Donc s’il parle, aujourd’hui, de mafia, c’est lui qui l’a commencé le premier. Toutes ces agitations se justifient par le fait que cette année, le ministère de l’Agriculture a revu en baisse son quota. Il ne croit en rien. Il peut t’attaquer, aujourd’hui, demain, tu lui donnes de l’argent, il chante tes louanges. Moustapha Cissé Lô n’a mis aucun sou vaillant dans la campagne de Macky Sall pour les élections présidentielle, ni aux législatives. Tout ce qu’il dit, ce sont des contrevérités», martèle Farba Ngom.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *