Faux décrets : Déboutés, Abdoul Mbaye et Cie crient victoire

Même s’ils ont été déboutés au niveau de la Cour suprême sur l’affaire des faux décrets les membres du Congrès de la renaissance démocratique (Crd) se réjouissent d’avoir obtenu tout de même la publication du vrai décret et l’enlèvement de la rémunération du président honoraire du Conseil économique social et environnemental (Cese). Une modification que le président de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act), Abdoul Mbaye et ses camarades du Cdr considèrent comme une victoire pour le peuple sénégalais.

«Nous attendions la justification du rejet de nos requêtes et nous avons préparé pour la presse une documentation. Nous savions à quoi nous attendre mais pour une fois, on n’a pas totalement perdu. Parce que, ce que nous avons d’abord souhaité, par le référé, c’est obtenir une clarification de l’Etat concernant le décret 964. Comme vous le savez, il y a eu une première version qui prévoyait des avantages pécuniaires»,  déclare le leader de l’Act.

Qui rappelle que lui et ses camarades de l’opposition avaient souhaité à la suite de l’apparition d’un deuxième décret rendu par Yakham Mbaye, une clarification. Sur ce plan, l’ancien Premier ministre de Macky Sall estime qu’ils ont gagné, parce qu’ils avaient introduit leurs recours le 3 juin 2020, notifié à l’agent judiciaire de l’Etat, le 4 juin 2020 et c’est le 19 juin 2020 que Macky Sall et son gouvernement ont publié ce qu’ils considéraient comme le vrai décret 964.

«Donc on souhaitait la publication du décret qu’il fallait prendre en compte parce que, nous sommes dans une République et avoir deux faux décrets en circulation dans une même République est honteux», peste le patron de l’Act.

Pour ce dernier, la précision a été faite le 19 juin comme moyen malin pour bloquer les procédures du Congrès de la renaissance démocratique (Crd). Ce qui est dommage pour lui, par contre, c’est que ce moyen nouveau est accepté par la Cour suprême. Mais, sur ce, également ils ne lâcheront pas prise. Car, ils laisseront le soin aux spécialistes du Droit en débattre. Parce que c’est extrêmement grave, de son avis, qu’on leur empêche d’introduire un décret pour excès de pouvoir. Puisque ce décret n’existe pas et ils ne savaient pas lequel attaquer.

«Donc nous avons gagné et nous avons obligé l’Etat à publier un vrai décret 964 et lui a obligé à enlever de ce décret la rémunération du président honoraire. Et c’est une grosse victoire pour le Crd et pour le peuple sénégalais. Maintenant, il y a aussi un référé suspension 976, ils ont considéré que ce référé n’avait pas d’objet, parce qu’ils ont déjà publié le décret 964. Mais l’Etat ne savait pas que le décret 964 qu’il a publié est un élément et un moyen nouveau. C’est incroyable. Mais nous retenons, parce que nous savions que nous allons arriver à ça», analyse Abdoul Mbaye.

Toutefois l’ex-premier ministre retient de ce résultat une victoire partielle et d’apprentissage pour l’avenir. Parce que, une alternance se prépare rappelle-t-il, et les partis politiques de l’opposition regroupés autour du Crd savent où il va falloir agir en termes de réformes pour assurer une justice correcte au Sénégal.

                                                             

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *