Fer de la Falémé : Démarrage de la construction de l’usine de Tosyali

Les travaux de la construction de l’usine sidérurgique de Bargny pour l’exploitation et la transformation du fer de la Falémé vont bientôt démarrer. En effet, la semaine dernière, une équipe de l’entreprise turque Tosyali est venue pour faire des levées topographiques, un préalable, avant le début de la construction de l’usine. De sources sûres, la direction de Tosyali a rencontré et obtenu l’aval des Domaines, de la mairie et de la préfecture de Bargny pour le démarrage des travaux. Les transformatrices de poisson sont priées de quitter les lieux, le plus vite possible (voir par ailleurs). Le président de la République avait signé avec l’entreprise turque, à Istanbul, le 9 octobre 2018, un protocole d’accord sur l’exploitation du fer de la Falémé.

Onze candidats à la candidature à la présidentielle de février 2019, avaient signé une pétition pour lui demander de revenir sur la convention. «Parce que notre pays dispose avec nos richesses en pétrole et en gaz, d’un moyen exceptionnel d’être un acteur mondial du secteur de l’acier et favorisant la création de milliers d’emplois; parce que le développement d’une chaine de valeur sidérurgique peut définitivement asseoir et structurer, la vocation industrielle de notre pays et enfin parce que, signer une telle convention, qui va engager notre pays pour des décennies à venir, à quatre mois de l’élection présidentielle, ne relève pas du respect de la tradition républicaine», disaient-ils.  Ousmane Sonko qui s’exprimait en conférence de presse, avait révélé que pour l’exploitation du fer de la Falémé, l’entreprise turque Tosyali holding va investir 510 milliards de francs Cfa pour gagner 10 mille 185 milliards de francs Cfa. Il a évalué les réserves à 750 millions de tonnes de minerai de fer et qui, dans la cadre de l’exportation, peut rapporter au Sénégal 33 mille milliards de francs Cfa.

Ousmane Sonko, qui affirmait également que Tosyali allait bénéficier d’une exonération d’impôts pendant les 10 ans, ajoutait que l’Etat s’est engagé à supprimer en faveur de Tosyali les taxes sur l’électricité et du gaz. A l’en croire, le gouvernement de Macky Sall s’était aussi engagé à garantir le prêt que l’entreprise turque fera auprès des banques du Sénégal. «Le contrat est fixé à 25 ans. Et, sur les 25 ans, l’entreprise Tosyali Holding va investir 510 milliards de francs Cfa et va gagner 10 mille 185 milliards de francs Cfa. Elle va exploiter, par an, 1 million 200 mille tonnes fer», avait aussi dit Ousmane Sonko. Alors que selon lui, Arcelor Mittal avait investi 1 100 milliards de francs Cfa en 2006 sous le régime de Wade.

WALF

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *