Gamou 2019 : Ignoré par l’Etat, Médina Baye dans tous ses états

La cité religieuse de Médina Baye est en colère. Des petits-fils de Baye Niasse dénoncent la non-implication de l’Etat et de la mairie de Kaolack. Le constat est qu’à une semaine du Gamou 2019, rien n’est fait pour une réussite du Maouloud qui célèbre la naissance du prophète Mouhamed (Psl), malgré sa dimension internationale. Avec des pèlerins et des fidèles venus de partout du Sénégal, de l’Afrique et dans le monde. «Après concertation ici à Médina Baye, nous avons fait un diagnostic sur la situation de la cité religieuse, à une semaine du Gamou qui, il faut le rappeler, est un évènement de dimension internationale. Et l’Etat même le sait car, sur le plan économique, l’apport considérable de la ville sainte est non négligeable, avec notamment le trafic de devises diverses et variées et autres», constate Serigne Alioune Cissé Niasse, petit-fils de Baye Niasse qui a parlé au nom du mouvement dénommé «Groupe Médina». Lequel regroupe jeunes, dignitaires religieux, descendants de Baye Niasse, Moukhadams et hauts cadres ressortissants de la ville religieuse de Médina Baye et dont la mission est d’assurer le développement et la modernisation de Médina Baye. C’était hier à Kaolack, à l’occasion d’une conférence de presse.

«Macky Sall n’a pas tenu sa promesse…»

Seulement, voilà : «Il est regrettable de constater qu’à une semaine du Maouloud, aucun représentant du gouvernement ne s’est pleinement investi pour une réussite optimale du Gamou de Médina Baye. Nous n’avons vu aucun service compétent de l’Etat. Il n’y a que les bonnes volontés qui s’activent. Nous ne sentons pas l’appui ni de l’Etat du Sénégal ni de la mairie. Or, Médina Baye a donné au président Macky Sall un score jamais égalé avec plus de 17 000 voix lors de la présidentielle à l’école de Médina qui, en plus d’être un centre témoin est le plus grand centre de vote de la zone. Ce qu’il n’a obtenu dans aucune ville religieuse du Sénégal. Mieux, Médina Baye a grandement participé et contribué à la réélection du chef de l’Etat», regrette encore Alioune Cissé Niasse. Pourtant, lors du Comité régional de développement (Crd) du 24 octobre dernier présidé par ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, la cité religieuse avait sollicité une bonne prise en charge des questions liées à l’eau, l’électricité, à la sécurité. Mais il semble qu’il y a des failles quelques parts.

Outre la non implication des services compétents de l’Etat, le président de la République, Macky Sall, s’attire ainsi les foudres des populations de Médina Baye de par ses promesses non tenues. «Lors de sa visite durant la période électorale, Macky Sall avait pris des engagements et aucun d’entre eux n’a été tenu jusqu’à ce jour. Mais nous l’attendons de pied ferme car d’autres élections vont venir. Par exemple, il s’était engagé à réfectionner, dans le plus bref délai, le marché de Médina Baye qui est un titre foncier que Baye Niass avait donné aux populations des localités environnantes. Depuis lors, la promesse présidentielle faite devant plusieurs témoins n’est toujours pas effective», fait encore savoir le mouvement GropeMédina par la voix de Alioune Cissé Niasse.

«La mairie de Kaolack n’a fait rien, ni pour la propreté ni pour l’éclairage public»
Le gouvernement n’est pas seul dans la visée des talibés Cheikhal Islam. La mairie de Kaolack dirigée par Mariama Sarr est également mise à l’index, de par son inaction dans le cadre du Maouloud 2019. «Sur le plan municipal, la mairie ne fait rien et ne contribue aucunement à la réussite de l’évènement religieux. Ni sur le plan de l’hygiène ni sur un autre plan. Bien au contraire, C’est grâce à Abdourahmane Niasse que la cité religieuse de Médina Baye est propre et commence à avoir un éclairage. Depuis une semaine, il assure l’éclairage public dans plusieurs quartiers alors que cela est du ressort de la municipalité. Côté hygiène, ce sont les jeunes et les mouvements des quartiers qui s’activent pour rendre Médina Baye propre. C’est un sabotage qui ne dit pas son nom. On se demande même si Médina Baye est un quartier de Kaolack ou pas parce que nous ne sentons pas l’apport ou l’appui de la mairie dans le gamou annuel qui draine beaucoup de monde», fait-on savoir du côté du mouvement «Groupe Médina».

«La Rts couvre tous les Gamous sauf celui de Médina Baye»
Et pour boucler la boucle, l’attitude la télévision nationale vis-à-vis de Médina Baye est fortement décriée. C’est ainsi que le mouvement Médina estime que «sur le plan de la communication, la Rts assure la couverture médiatique dans toutes les grandes familles religieuses du Sénégal sauf pour le Gamou de Médina Baye. Les populations se sentent comme des étrangers chez eux. Cela n’est pas normal et nous le déplorons vivement car si Kaolack s’est développé, c’est grâce à Médina Baye. Si ses habitants arrêtent de payer les taxes et les imports, la mairie dirigée par Mariama Sarr allait être pauvre. C’est une rupture d’égalité inacceptable entre les différentes familles religieuses du Sénégal».

WALF

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *