Gestion de la Covid: Aida Mbodj veut entendre Diouf Sarr et Mansour Faye à l’Assemblée

Le député et ancien ministre veut auditionner les deux ministres les plus en vue dans la lutte contre le Coronavirus. Aida MBODJ estime que « le vote de la loi d’habilitation permettant au président de la République de prendre des mesures relevant du domaine de la loi et l’adhésion des forces vives du pays à l’action de son gouvernement » ne doit pas empêcher au peuple sénégalais d’évaluer le programme de résilience social et économique instauré.
L’ancien maire de Bambey a interpellé le président de l’Assemblée nationale sur le besoin de réunir les députés afin que les ministres de la Santé et de l’Action sociale ainsi que son collègue du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale de se présenter devant l’assemblée pour répondre aux questions des parlementaires. « Les failles(…) sont notées surtout dans le secteur sanitaire et l’aide alimentaire d’urgence(…) puisque pour le volet sanitaire, il était prévu une enveloppe de 64 milliards pour prendre en compte tous les aspects liés à la riposte contre l’épidémie et concernant l’aide d’urgence qui devait prendre 2 semaines est maintenant à 3 mois », indique Aïda MBODJI .
Le député demande au président de l’Assemblée nationale de faire de sorte que cette session puisse se tenir. « Monsieur le président, à l’instar de grand nombre de Sénégalais, je me pose des questions toutes aussi légitimes les unes que les autres : comment ont été gérées les enveloppes de 64 et 69 milliards destinées respectivement au secteur de la santé et à l’aide alimentaire d’urgence ? Quelles sont les dépenses qui ont été engagées à l’état actuel de la riposte et celles qui restent à faire ? Pourquoi le ministère de la Santé et de l’Action sociale a préféré se passer des services de la PNA pour l’acquisition de matériel médical, contrairement à ce qui s’est toujours fait ? Quels sont les fournisseurs qui se sont montrés défaillants dans la mise à disposition des kits alimentaires et quelles sont les poursuites qui sont envisagées contre eux pour le non-respect de leurs engagements ? », questionne la présidente de ‘And/Saxal Ligguey.

Walfnet

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *