Gestion : Macky annonce des réformes

Les concessionnaires chargés de la collecte des ordures sont avertis. Le Président Macky Sall qui a présidé, ce samedi, le «panel de haut niveau» des cadres de son parti, a annoncé des réformes dans le cadre de la collecte des ordures. Une manière pour lui de porter des menaces à l’endroit des concessionnaires chargés de la collecte des ordures. «Nous allons modifier le système de collecte des ordures. Ça ne va pas du tout. On dépense des fortunes dans le ramassage des ordures, 20 milliards par an, et rien ne va. Lorsque ça ne marche pas, il faut avoir le courage de le dire», a annoncé le Président Macky Sall. Qui au passage ajoute que «nous allons engager la réforme avec les acteurs chargés du ramassage des ordures. Il ne faut pas qu’ils maintiennent la pression sur l’Etat en disant s’il ne fait pas cela nous n’allons pas ramasser les ordures. C’est du chantage. Et cela ne peut pas prospérer». En 2020, poursuit le Président Macky Sall, «il faut attacher les ceintures parce qu’on va prendre des réformes. Il faut passer à la vitesse supérieure. Si on ne prend pas de réformes, de tout ce qu’on a dit, rien ne sera concret en 2035. Il n’y aura rien et l’on sera encore un pays sous developpé qui va continuer à tendre la main. Cela n’est pas mon ambition. Il faut affronter les forces tapies dans l’ombre et qui nous empêchent d’avancer. Il faut que l’Etat avance. C’est pour le bien-être de la population».
S’agissant de la prolifération des ordures sur l’espace publique, l’Etat a décidé de sévir. Une loi sera bientôt mise en place. «Ces jours-ci nous allons prendre une loi aux plans pécunier et pénal pour solutionner la question des ordures. On va mettre un terme à cela», promet le Président Sall.

S’agissant toujours de ces questions portant sur l’environnement, le Président Macky Sall a déploré la coupe de bois abusive qui entraine la perte de 40 mille hectares de nos forêts annuellement. «Nous allons procéder à la restauration de nos fôrets de la biodiversité. Nous allons restaurer les capitales naturelles. Il fait rendre verte la Casamance et arrêter la coupe de bois. Renforcer et protéger le parc de Niokolo koba, replanter les espaces du Ferlo. C’est pourquoi nous avions fusionné trois entités : Grande muraille verte, l’écovillage et la reforestation en une seule agence qui sera dotée de moyens adequats avec plus de 50 mille volontaires pour rendre le Sénégal verdoyant», souligne le Président Macky Sall. Qui ajoute que : «Le reboisement doit se faire vite parce qu’aujourd’hui nous perdons 40 mille hectares de nos forêts annuellement sur 19 millions d’hectares». Non sans faire savoir que : «L’Etat ne peut à lui seul réussir cette politique, il faut l’implication des collectivités territoriales et des populations».

WALF

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *