Grève: Sytjust remet ça

Cela fait déjà un mois qu’Ayé Boun Malick DIOP et ses camarades maintiennent leur mot d’ordre de grève. Ainsi, dénonçant « une injustice inconcevable parce qu’ils sont empêchés de jouir des droits acquis après beaucoup d’années de lutte »,  les syndicalistes ont réitéré leur mot d’ordre de grève. Selon le communiqué, le « Bureau Exécutif National (BEN) du Syndicat des Travailleurs de la Justice (SYTJUST)  a décrété 48 heures de grève renouvelables couvrant les jeudi 23 et vendredi 24 juillet 2020 ».

Pour les travailleurs de la Justice,  la médiation d’Innocence Ntap n’a pas servi à grand-chose et « le ministre de la Justice n’avait fait aucune diligence pour mettre en œuvre les réformes intéressant les travailleurs de la Justice objet de plusieurs décrets qu’il a trouvés en place ».

Autant de griefs qui incitent les syndicalistes à décréter la poursuite de  la lutte.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *