Homicide à Guinaw Rail : Awa Ndao étrangle et noie son nouveau-né

Le couple a terminé son idylle à la barre du tribunal. Joseph Ndong a poursuivi en justice sa petite amie Awa Ndao pour infanticide. Malgré cela, le cœur de Joseph Ndong continue de battre pour Awa Ndao. Le plaignant s’est même désisté à la barre. Les faits se sont produits à Guinaw Rail en 2015. En fait, Awa Ndao, mère de 2 enfants, filait le parfait amour avec Joseph Ndong. De cette relation, est issue une grossesse que la dame a gardée. Lorsqu’elle a senti les douleurs de l’enfantement, elle a appelé son petit-ami pour l’informer. Ce dernier, absent des lieux, lui a suggéré d’appeler sa maman afin qu’elle l’assiste. Le lendemain, elle a appelé sa mère pour l’informer qu’elle a accouché. Mais quelques munîtes après, elle l’appelle à nouveau pour l’informer que l’enfant est décédé. Awa Ndao s’est présentée au domicile de la mère de son petit-ami avec le corps sans vie de son enfant enroulé d’un pagne et mis dans un sachet. La maman de Joseph a appelé ses filles qui ont constaté que le bébé saignait du nez. La maman de Ndong a alerté la police. L’autopsie relève que l’enfant a été étranglée. Devant la Chambre criminelle, Awa Ndao a déclaré que le bébé était mort-né. Pourtant à l’enquête, elle avait reconnu les faits en soutenant avoir étranglé le bébé avant de le noyer dans les toilettes. Le procureur a requis 7 ans de travaux forcés. La défense plaide l’acquittement. Le délibéré est prévu pour le 5 février.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *