Impact économique de la pandémie : Tekki s’inquiète

Le leader du mouvement Tekki est inquiet des conséquences économiques de la pandémie. Dans sa question économique hebdomadaire, il s’interroge : «Quel est l’impact économique du coronavirus»? «Après les mesures prises par le Président Macky Sall pour bloquer l’expansion de la pandémie, notamment la fermeture des frontières que j’ai saluées et qu’il faut appliquer pour sauver notre peuple, on devra se pencher sur le choc négatif du coronavirus sur notre économie», dit-il. Puis il ajoute : «Bien sûr, d’autres mesures pourront être envisagées en fonction de l’évolution de la situation et de l’évaluation des autorités sanitaires et de l’Oms. Et dans ce cas, l’évaluation du choc sur l’économie sera revue». Economiste, le député Mamadou Lamine Diallo soutient que le régime de Macky Sall a toujours rejeté être sous ajustement structurel ou stabilisation des finances publiques. Mais à l’en croire, le Covid-19 le forcera à le reconnaître inévitablement et à proposer des mesures économiques et sociales. En attendant deux points sensibles. Il s’agit d’après lui de la Senelec qui cherchait 12 milliards en 2020 dans la hausse des tarifs et qui pourra, selon lui, les obtenir avec la baisse du prix du brut. «Nous devons préserver notre capital social, les institutions. Je considère que les confréries et l’Eglise sont des institutions sociales. Il faut les préserver», poursuit-il. «A partir du moment où lorsqu’un chef religieux serre la main d’une centaine de talibés, la probabilité de toucher une personne contaminée par le covid-19 n’est pas nulle, alors il faut en tirer les conséquences: nos marabouts et les talibés doivent être protégés et en conséquence, les évènements religieux reportés», indique le fondateur du mouvement Tekki.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *