Inondations: «L’argent n’est pas toujours la solution», selon Birahim Seck

Birahim Seck a réagi par rapport aux 10 milliards de F Cfa annoncés par Macky Sall pour mettre fin aux inondations. Pour le coordonnateur du Forum Civil, « l’argent n’est pas toujours la solution« . «Cela est un indicateur pour montrer le degré de vulnérabilité et de pauvreté dans lesquelles les populations vivent. Je pense que la solution n’est pas tout le temps une sortie de somme d’argent pour calmer les ardeurs», a lancé M. Seck.  Par ailleurs  Birahim Seck soutient que la lumière doit être apportée sur les montants qui ont été injectés dans la lutte contre les inondations.

Ainsi, il interpelle les ministères qui ont eu à gérer la question des inondations ainsi que l’Assemblée nationale qui a eu à autoriser les montants qui ont été dépensés. Car, indique-t-il on ne peut pas s’attendre à ce qu’il ait « un sinistre ou qu’il ait mort d’homme » lors des inondations pour essayer d’organiser des séances d’évaluation.

« Le plan décennal c’est de 2012 à 2022. Donc, entre 2012 et 2020 quels sont les rapports d’évaluation qui ont été produits par les différents organes de l’Etat en charge de question des inondations. C’est la où on constate la faillite de l’Etat à gérer de la façon la plus professionnelle possible la question des inondations. Donc, nous attendons à ce qu’il ait une publication des rapports d’évaluation, des montants qui ont été alloués aux différentes structures et les entreprises bénéficiaires de ces différents travaux pour faire face aux inondations au niveau du Sénégal », a martelé Birahim Seck.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *