La famine et la malnutrition tapent aux portes du Sénégal (Fao)

L’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) sonne l’alerte sur la situation nutritionnelle dans notre pays. Son rapport rendu public le 8 novembre dernier, renseigne qu’une insécurité alimentaire accrue et une malnutrition planent sur le Sénégal en 2020. Et elle serait causée par le bilan négatif de la saison des pluies 2019.

Le bilan de la saison des pluies, jugé néfaste, inquiète les Nations unies. Le rapport de la FAO révèle que cette situation affectera probablement les moyens de subsistance agropastoraux. Ce qui conduira à une insécurité alimentaire accrue et à la malnutrition en 2020.

En septembre dernier, African Risk capacity (Arc) avait annoncé que le gouvernement sénégalais recevait plus de 13 milliards FCFA pour couvrir les pertes dues aux mauvaises récoltes. Et Africa Risk View, citant l’Anacim a déclaré qu’au moins 975.000 personnes seraient directement touchées par la sécheresse.

Des signaux d’insécurité alimentaires ont déjà été perceptibles sur le terrain. Ce qui a conduit à l’intervention de certains organismes pour assister les populations à la base afin d’épargner certaines souffrances. C’est ainsi qu’en juillet 2019, 7.451 personnes ont été assistées pour un besoin de financement d’environ 2,5 milliards FCFA.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *