L’Association des Banques Centrales africaines en conclave à Dakar

Le professeur Victor HarisonCommissaire aux Affaires économiques de l’Union Africaine, participe à cette rencontre jugée capitale pour l’économie du continent.
Le professeur Victor Harison estime que les banques centrales africaines ont un rôle à jouer car il risque d’y avoir une récession économique au niveau mondial.
Il a notamment rappelé la place qu’occupe la Chine par rapport aux échanges commerciaux des pays africains.
Le professeur Harison a aussi souligné que l’OPEP est en train de se réunir pour décider des niveaux de protection du pétrole.
Sur un autre registre, le commissaire de l’Union aux affaires économiques de l’Union africaine a estimé qu’une zone de libre-échange continental ne pourrait réussir si les Etats africains continuent à faire des transactions en devises étrangères.
Il a par ailleurs révélé que la Commission de l’UA, en collaboration avec la Banque Centrale du Nigeria, a élaboré la structure des statuts de l’Institut monétaire africain (IMA).
Zinsou défend le CFA et critique Kémi Seba
Bénin : manifestation de soutien à Kemi Séba
La création de cette institution est en effet un des points de l’ordre du jour de la réunion de l’Association des banques centrales africaines.
L’objectif principal de cette institution est d’entreprendre tous les travaux préparatoires techniques, stratégiques, statistiques, institutionnels et juridiques nécessaires à la création de la Banque Centrale Africaine et de la monnaie unique au plan continental.
Dans son intervention le commissaire de l’organisation continentale a également alerté sur les conséquences que pourraient avoir une épidémie de Coronavirus sur les économies africaines.

BBC Afrique

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *