Le Cercle des Amis d’Adama Gaye alerte sur l’état de sa santé

Depuis plus d’un mois, Adama Gaye croupit en prison au Sénégal, pour un délit mineur sur la base duquel on ne doit pas être poursuivi dans une démocratie majeure, et dont il est loin d’être coupable. En effet, devant extraire le détenu de sa cellule pour un interrogatoire, selon les Cercle des Amis de Adama Gaye, le juge pose un lapin aux avocats qui avaient déposé une demande de liberté provisoire. Cette demande, d’après eux, des avocats est d’autant plus motivée et compréhensible que le prisonnier d’opinion, «Adama Gaye, a vu sa santé se détériorer, eu égard aux conditions de détention inacceptables». En sus de son état de santé, poursuivent-ils, qui n’est pas des meilleurs, Adama Gaye est d’un âge qui ne lui permet pas d’être confiné dans les geôles atroces d’un régime, qui cherche coûte que coûte à affaiblir moralement et physiquement le lanceur d’alerte.
Et vu que l’État du Sénégal cherche autre chose que l’arrestation, et qu’il n’y a aucune volonté de respecter les droits du détenu, le Cercle des Amis d’Adama Gaye tire la sonnette d’alarme, et invite les autorités étatiques à plus de raison et de bon sens dans cette affaire. Et aussi, prend- il à témoin l’opinion nationale et internationale face à la volonté manifeste de l’État à anéantir l’ancien journaliste de Jeune Afrique, intellectuel engagé au service de son peuple.
Sur ce, le Cercle des Amis de Adama Gaye tient également le gouvernement du Sénégal pour responsable de tout ce qui pourrait arriver à Adama Gaye et des conséquences fâcheuses que cela engendrerait dans le pays.
«Le Cercle des Amis d’Adama Gaye exhorte la société civile, les leaders d’opinion, les régulateurs sociaux à faire entendre raison à Macky Sall, seul commanditaire de cette arrestation, avant que nous ne soyons dépassés par les événements. Le Cercle exprime sa détermination sans faille pour que Adama Gaye recouvre sa liberté confisquée pour des raisons subjectives. Par conséquent , il n’écarte aucune forme de riposte face aux méthodes loin d’être conventionnelles dont use le régime pour humilier, éprouver et écraser des activistes et des lanceurs d’alerte. Non Adama ne saurait être sacrifié sur l’autel de la mal gouvernance minière et des prédateurs nationaux et internationaux .Et nous sommes prêts à faire face à toute tentative de le maintenir en prison pour occulter la gestion nébuleuse des hydrocarbures », martèlent-ils dans un communiqué parvenu à Canal 221 ;

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *