Le coronavirus grippe la politique

Le coronavirus qui s’est installé au Sénégal depuis trois jours a fortement adouci les ardeurs et perturbé les plans des organisations politiques. En outre, il semble souffler actuellement dans l’espace politique un vent d’union nationale contre le coronavirus. Tous les leaders politiques ont fait bloc pour lui barrer la route. Ainsi, l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act), la formation politique de l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye, a décidé de reporter toutes ses activités entraînant un rassemblement populaire, et notamment les manifestations prévues pour la journée de la femme du 08 mars et la conférence publique sur la nouvelle monnaie «Eco» du 14 mars. «En effet, la situation sanitaire du pays nous impose de faire preuve de responsabilité et d’encourager le renforcement de la prévention. Personne n’est à l’abri de la contamination. Alors, soyons vigilants et préservons notre santé et celle des autres», lit-on dans un communiqué. Le parti se garde de critiquer les stratégies du pouvoir face à la pandémie.
La sortie de prison de l’activiste Guy Marius Sagna, même si elle a été faite en catimini, hier dans les coups de 14 heures, par l’administration pénitentiaire, n’a pas mobilisé les foules. Ainsi, il est fort à parier que d’autres formations politiques de la mouvance présidentielle comme de l’opposition vont sans doute annuler des activités qui avaient été prévues à l’avance. Il faut dire que les grands rassemblements sont déconseillés pour éviter une propagation rapide de l’épidémie. Hier, la quasi-totalité des leaders de l’opposition se sont rendus à Porokhane en prélude au Magal, mais sans leurs états-majors et sans tambours ni trompettes. Une façon pour eux d’éviter les bains de foule qui favorisent la propagation de l’épidémie. En France par exemple, de nombreuses manifestations sportives culturelles et politiques ont été annulées.
Quant à Malick Gakou, leader du Grand parti, il se solidarise à demi-mots avec les mesures prises par le pouvoir pour limiter la propagation du Covid-19. En effet, d’habitude très virulent contre la politique économique, sociale et sanitaire du gouvernement, Malick Gakou soutient que le Coronavirus constitue une urgence de santé publique de portée internationale. Face à cet ancrage, il demande au gouvernement de prendre toutes les dispositions appropriées afin de protéger les populations face à cette situation et exhorte nos concitoyens à réagir efficacement pour endiguer la propagation de la maladie. «Nous en appelons à la responsabilité et à la mobilisation de tous nos compatriotes et de nos hôtes étrangers pour la prévention et la lutte efficace contre les risques éventuelles de propagation. A cet égard, nous devons tous suivre avec une attention particulière les recommandations des autorités sanitaires. Durant cette épreuve que nous devons solidairement traverser ensemble la mobilisation de toutes les forces vives de la nation est requise pour aborder l’avenir avec sérénité en éradiquant irrémédiablement la trajectoire de l’épidémie», poursuit Malick Gakou.
WALF

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *