Le « oui, mais » de Macky sur un probable pardon en faveur de Khalifa Sall

Dans le principe, le président de la République n’est pas opposé à un pardon en faveur de Khalifa Sall. Mais, selon Macky Sall qui procédait à l’ouverture du Dialogue national, au Palais de la République, ce pardon ne peut être accordé qu’une fois la procédure judiciaire définitivement bouclée. Il répondait à Soham El Wardini, maire de Dakar, qui prononçait le discours de bienvenue en tant qu’édile de la capitale.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *