Le remplacement d’Aminata Mbengue Ndiaye au ministère de la Pêche suscite les convoitises

Qui va remplacer la présidente du Hcct au ministère de la Pêche ? Des socialistes revendiquent le poste au nom du respect de leur quota. Des leaders de Macky2012 voudraient aussi que le poste leur revienne.

Aminata Mbengue Ndiaye, ministre des Pêches et de l’Economie maritime, a reçu le décret faisant d’elle la nouvelle présidente du Haut conseil des collectivités locales (Hcct) à la place du défunt secrétaire général du Ps, Ousmane Tanor Dieng. Du coup, elle va quitter incessamment son poste de ministre. Une place vacante qui aiguise les appétits. En effet, les socialistes aimeraient que ce ministère reste dans leur giron pour leur permettre de conserver leur quota de ministres dans le gouvernement. En outre, un socialiste à la place de la nouvelle secrétaire générale du Ps calmerait certainement les esprits et la fronde qui couve contre le duo Aminata Mbengue Ndiaye-Serigne Mbaye Thiam. En effet, ces derniers sont fortement contestés au sein de leur formation politique, notamment par les cadres de Vision socialiste qui les accusent d’avoir trahi la volonté d’Ousmane Tanor Dieng. Ces derniers affirment en effet que non seulement Ousmane Tanor Dieng  ne leur avait pas donné l’onction de traiter de cette question de ministres socialistes, mais avant son évacuation en France, il avait émis l’idée d’une rotation. Mieux, il aurait même porté son choix sur Alioune Ndoye, maire de Dakar-Plateau et Alpha Bayla Guèye coordonnateur des Cadres et, éventuellement si son quota avait évolué, avec la récupération du troisième poste de ministre qu’il réclamait déjà en 2017, sur Moussa Bocar Thiam, Gorgui Ciss ou Souleymane Astou Diagne. On se souvient de la démission fracassante de Moussa Bocar Thiam, porte-parole adjoint du Ps à cause justement de sa non désignation.

Mais n’étant pas en quête d’un troisième mandat, d’après ses dires, rien n’oblige Macky Sall à faire plaisir aux socialistes en leur confiant encore ce poste ministériel. En plus, ces derniers ne sont pas les seuls à convoiter le très juteux ministère des Pêches et de l’Economie maritime. Certains alliés du Macky Sall issus de la coalition Macky2012, souhaitent également obtenir le département ministériel. «Ce ne serait que justice si le président de la République choisissait un membre de notre coalition», affirme sous le couvert de l’anonymat un des animateurs de cette coalition. Il souligne qu’ils ont été les premiers à avoir fait confiance au chef de l’Etat, mais jusqu’à présent aucun d’eux n’a obtenu un poste conséquent. «Les leaders de la coalition sont casés dans des institutions secondaires comme le Hcct, le Cese ou sont sommés Pca ou Pcs, jamais ministres. Maintenant, c’est l’occasion pour le Président Macky Sall de rectifier le tir et de corriger une injustice qui dure depuis sa prise du pouvoir», plaide ce leader de Macky2012. Mercredi dernier, Ibrahima Sall, leader du Model et autre responsable de premier plan de Macky2012, a été débarqué de son poste de directeur général de la Sicap. Il y a été remplacé par Mamadou Kassé, responsable apériste de Tamba, jusque-là Dg de la Snhlm.

Mais le chef de l’Etat pourrait renvoyer dos à dos ses alliés qui convoitent ce ministère. Il pourrait le fusionner avec un autre comme il avait fait lorsque Thierno Alassane Sall avait démissionné de son poste de ministre de l’Energie. Il avait mis ce département ministériel sous la tutelle du Premier ministre de l’époque Mahammad Boun Abdallah Dionne. Seulement, il a supprimé le poste de chef de gouvernement. Aussi, il pourrait être tenté de confier le poste à un de ses nombreux responsables qui n’ont pas encore obtenu «leur récompense». Pour ce faire, Macky Sall pourrait rééditer son coup de la Ld au Ps. La Ld avait deux députés que sont Nicolas Ndiaye et Khoudia Mbaye qui avait comme suppléante une apériste. Ainsi, Macky Sall l’a nommée ministre et du coup la Ld a perdu son poste de député. D’ailleurs, à l’époque, de nombreuses voix s’étaient élevées au sein de cette formation politique pour exhorter Khoudia Mbaye à décliner son poste ministériel et à conserver son poste de député. Cela aurait permis à son parti de conserver ses deux parlementaires.

(Walf Quotidien)

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *