Le secteur privé allemand déplore l’absence d’ouverture du Sénégal

Le Sénégal doit davantage s’ouvrir aux autres pays du monde, particulièrement à l’Allemagne, pour amorcer son développement économique. La recommandation a été faite par le président de l’Association fédérale allemande des Petites et moyennes entreprises, Mario Ohoven. Ce dernier, qui conduisait une forte délégation des entrepreneurs allemands, estime que le pays de la Téranga devra davantage s’ouvrir aux investisseurs allemands pour atteindre ses objectifs d’émergence économique. En effet, cette fédération compte 900 000 membres et qui a créé 11 millions d’emplois en Allemagne. «Le président de la République du Sénégal est connu pour ses bonnes relations avec tous les pays que ce soit avec la Russie, les Etats-Unis et même avec l’Iran. Vraiment, je voudrais me réjouir le jour où cette mentalité de francophile disparaisse au profit de la mentalité germanophone pour qu’on puisse avoir de très bonnes relations de même niveau que les autres pays», a-t-il souligné. A l’en croire, le Sénégal dispose de tout ce qu’il faut pour son développement économique. Non sans préciser qu’il y a encore beaucoup de marge de manœuvre pour que le Sénégal arrive là où il doit être.
Regrettant le fait que l’Allemagne ne soit pas dans le portefeuille économique du Sénégal, il assure que si le Sénégal ne tient pas compte de l’Allemagne ce sera difficile de convaincre les Allemands à venir investir dans le pays. Tout en insistant que le Sénégal a beaucoup de ressources et aura besoin des entreprises allemandes pour développer ces ressources. D’ailleurs, il estime que les récentes découvertes du pétrole et du gaz font que le pays a gagné des places dans le classement mondial. «Tout cela a besoin d’être développé. Pour se faire, vous avez besoin de l’expertise allemande. Ce qu’il faut faire, c’est de vendre mieux les avantages comparatifs du pays», a-t-il déclaré. Poursuivant, il a rappelé que dans le monde, il y a 2 700 entreprises fortes dont 1 350 viennent de l’Allemagne. Suffisant pour Mario Ohoven de souligner que les entreprises allemandes peuvent aider le Sénégal à atteindre l’émergence économique à l’horizon 2032. «On peut profiter énormément du Sénégal. Parce qu’en Allemagne, nous avons 700 000 places vacantes chaque année et vous avez des compétences. Des jeunes qui veulent travailler. On peut les former pour qu’ils puissent devenir des entrepreneurs», promet-il.
Par ailleurs, il a même regretté que les produits de la Casamance, notamment les fruits, n’arrivent pas à inonder le marché dakarois. «En Casamance, on cultive des fruits. Mais sur le marché sénégalais, 70 % des fruits ne viennent pas de la Casamance mais du Maroc. C’est vraiment dommage et, à la limite, honteux. Parce que tout cela, à cause de cette chaîne du froid qui n’est pas là. Les fruits qui sont transportés de la Casamance à Dakar sont pourris à l’arrivée. Ce qui n’est pas le cas pour le Maroc», s’offusque-t-il. Cependant, il assure que c’est un problème qui peut être résolu rapidement. Il suffit juste, dit-il, que le pays puisse bénéficier de l’expertise des entreprises allemandes. «Il faut absolument que le Sénégal puisse solutionner cette problématique. Les entrepreneurs qui constituent cette délégation, ont dans leur portefeuille plus d’un millier de membres. Certains sont prêts à investir au Sénégal. Je pense qu’ils peuvent apporter beaucoup pour le développement du Sénégal. Le Sénégal à des ambitions, et nous en tant qu’Allemand, nous pouvons vous aider avec notre savoir-faire», a-t-il soutenu.
Le président du Conseil des entreprises du Sénégal, Babacar Diagne est convaincu que le partenariat avec le secteur privé allemand permettra un transfert de technologie de 4.0 et une mise à niveau des entreprises sénégalaises. «Nous savons que l’Allemagne est venue au Sénégal, c’est pour nous aider et nous accompagner à booster notre secteur privé. Et, l’Allemagne, c’est le premier pays en Europe. Donc, nous avons tout à gagner à signer des conventions de partenariat avec l’Allemagne», a-t-il relevé.

WALF

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *