Les chercheurs sénégalais veulent être utiles

Les chercheurs veulent décloisonner la science et ses résultats pour les mettre au service de la communauté. Ils veulent un ancrage des sciences au niveau de la communauté. Bref, les académiciens souhaitent que leurs résultats servent à résoudre les problèmes socio-économiques auxquels sont confrontés les Sénégalais. Président de l’Académie nationale des sciences et techniques du Sénégal (Ansts), Maguette Ndiaye affirme que la science ne doit plus fonctionner en vase close. «Il faut une endogénisation de la science à partir de nous-mêmes. C’est-à-dire que nous devons promouvoir et diffuser les sciences pour la communauté. Les sciences doivent se soucier du développement des terroirs», explique-t-il. «On doit sonner la déconnexion entre chercheurs et société pour promouvoir l’osmose», poursuit Maguette Ndiaye.
Quant à Abdou Sène, responsable du pôle expertise et innovation de l’Université virtuelle du Sénégal, il affirme que les chercheurs doivent produire et transmettre leur savoir. Car, selon lui, l’université ne peut plus s’enfermer sur elle-même. «Le taux de pauvreté au Sénégal est d’environ 40 %. C’est pourquoi nous n’avons pas le droit de nous enfermer. Nous devons faire de la recherche pour le développement. Les universités ont un rôle central dans le développement. Si nous ne comprenons pas cela, nous faisons fausse route et nos pays ne seront jamais développés», dit-il, regrettant que le service à la communauté instituée dans les universités publiques soit encore à l’état embryonnaire. Ces scientifiques s’exprimaient lors d’un atelier de renforcement de capacités des jeunes scientifiques sur la science au service de la communauté et sur le plan de développement personnel. Cette formation permettra aux jeunes scientifiques d’acquérir des compétences pour mieux répondre aux besoins des populations et avoir un plan de gestion de leur carrière.

WALF

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *