Les premières fausses notes de la nouvelle coalition présidentielle

La mayonnaise de la nouvelle alliance politique n’a pas encore pris. Oumar Sarr, le nouveau ministre des Mines et de la Géologie et leader du Pld And Suxali égratigne, en effet, Idrissa Seck. Il affirme que leur entrée dans le gouvernement ne doit pas être une surprise parce que son parti est présent au dialogue national initié par le Président Macky Sall. Pour Oumar Sarr qui procédait, hier, à l’inauguration de leur siège sis à Liberté 6 Extension, la question doit être posée à ceux qui avaient boudé ces concertations et qui se retrouvent dans le gouvernement. Une manière d’orienter le débat sur le Rewmi d’Idrissa Seck qui se retrouve avec deux sièges dans le gouvernement et le poste de président du Conseil économique, social et environnemental (Cese). «Notre entrée dans le gouvernement ne doit pas être une surprise parce que nous sommes des compagnons depuis 2016 sur les questions du dialogue national. Peut-être que d’autres sont entrés et on ne les avait pas vus dans le dialogue national. Nous ne répondons pas pour eux, nous répondons pour nous», tacle Oumar Sarr. Lequel avait, à ses côtés, Me Amadou Sall, Babacar Gaye…

Revenant sur l’entrée de son parti dans le gouvernement, Oumar Sarr affirme que lui et ses camarades ont pensé qu’il faut réunir les Sénégalais autour de l’essentiel.

WALF

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *