Loi sur la criminalisation du viol: Ce n’est pas clair pour Cheikh Mbacké Dolly

Le projet de loi portant criminalisation du viol et de la pédophilie cache des zones d’ombres. Il est confus, selon Cheikh Mbacké Dolly, président du groupe parlementaire des libéraux qui a formulé une motion préjudicielle. «Ce projet de loi a subi plusieurs modifications, 2 voire 3 fois. Votre interprétation de l’article 319 est confuse. L’homosexualité est plus grave. Il faut revoir les dispositions de l’article. Il faut sanctionner les homosexuels», soutient-il. C’est pour exiger des éclaircissements sur les dispositions de l’article 319 qui prévoit des peines allégées à l’homosexualité contrairement au viol et à la pédophilie. «La peine de prison allant d’un à 5 ans ne suffit pas pour l’homosexualité. Il faut alourdir la peine contre l’homosexualité», exige-t-il.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *