L’Ue veut en finir avec l’émigration clandestine

210 jeunes sénégalais et nigérians vont servir de «cobayes» pour le projet Match mis en place pour trouver une solution à l’émigration clandestine et irrégulière. Ce projet, financé à 2 millions d’euros par l’Union européenne (Ue), consistera à envoyer des jeunes diplômés pour travailler dans les pays de l’Ue tels que les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg et l’Italie pour une période de 2 ans avant de revenir au bercail pour travailler ou créer des entreprises.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *