Macky à Paris : Des membres du personnel de l’Ambassade en quarantaine

Le protocole de l’Etat ne semble prendre aucun risque avec la santé du chef de l’Etat. Macky Sall devant se rendre dans la capitale française pour prendre part, notamment, à l’université d’Eté du Mouvement des entreprises de France (Medef), ses équipes à Paris sont en train de préparer ce terrain miné par la calamité publique de la Covid-19 qui n’a épargné aucun pays. Il nous revient de Paris qu’une bonne partie du personnel de l’Ambassade, notamment chauffeurs de la résidence du Sénégal à Paris, est déjà en quarantaine dans un hôtel parisien au frais du contribuable. En effet, depuis plusieurs jours maintenant, ces gens n’ont pas vu leurs familles et amis parisiens. Et tout cela, pour s’assurer que tous ceux qui seront en contact avec le «Patron», ne sont pas porteurs de la Covid-19. Parce que dans l’Hexagone, le nombre de nouvelles contaminations au nouveau coronavirus est en train de monter en flèche. Ainsi, pour parer au pire, le Sénégal veut prendre toutes les mesures de précaution afin de préserver son chef de l’Etat déjà en quarantaine dans le pays après avoir été en contact avec un marabout porteur à l’époque.

Rappelons que, comme nous l’avions déjà annoncé, que le chef de l’Etat prendra part à l’université d’été du Mouvement des entreprises de France (Medef), qui se tiendra les 26 et 27 août à l’hippodrome Paris Longchamp. Une rencontre qui sera inaugurée par le Premier ministre français, Jean Castex.

Rebaptisé «Renaissance des entreprises de France (Ref)», selon le Journal du Dimanche, l’événement abordera les débats liés à la sortie de la crise au Covid-19 : souveraineté économique, accélération de la transition écologique, nouveaux modes d’organisation du travail. Et, outre Jean Castex, ajoute le journal, deux anciens chefs du gouvernement sont attendus : Jean-Pierre Raffarin et Manuel Valls, ainsi que l’ex-commissaire européen Michel Barnier, chef de la task-force pour le Brexit, en plus du Président du Sénégal, Macky Sall qui sera accompagné de son ministre de l’Economie, Amadou Hott, dont on se rappelle encore la bourde avec les patrons français, toute la République du patronat sénégalais mais sans un chef d’entreprise français implanté au pays de la Téranga qui pourrait convaincre la légion du Medef de venir investir si telle est la finalité de ce voyage.

WALF

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *