Macky Sall : « Manu Dibango fut un grand musicien doué… »

Le chef de l’Etat, Macky Sall, a rendu hommage au saxophoniste camerounais Manu Dibango, décédé mardi à l’âge de 86 ans des suites du nouveau coronavirus (Covid-19), saluant la mémoire d’un ‘’grand musicien africain’’.

‘’Sa longue carrière est un exemple d’audace créatrice, d’innovations et de constance‘’, a souligné dans un tweet le président sénégalais, qui présente ses condoléances à la famille du musicien et à toute la communauté artistique africaine.

Dans sa réponse aux nombreux messages reçus dont celui de Macky Sall, la fille du défunt musicien, Claire Diboa, a fait part de l’amour que son père avait pour le Sénégal. ‘’Il adorait le Sénégal et les Sénégalais le lui rendaient bien’’, écrit-elle.

Le roi du ‘’Makossa’’ et de l’afro-jazz, Manu Dibango, considéré comme le ‘’père spirituel de la musique africaine’’ par l’artiste sénégalais Idrissa Diop, a longtemps travaillé avec des artistes du Sénégal.

Il a collaboré pendant plus de trente ans avec Idrissa Diop, Youssou N’Dour, et le cinéaste Ousmane Sembène dont il a signé la bande originale du film ‘’Ceddo’’(1977).

Auteur, chanteur et compositeur, le saxophoniste camerounais a une longue carrière musicale avec de nombreux disques, dont ‘’African Soul’’, ‘’Twist à Léo’’ et ‘’Soul Makossa’’, hymne de la huitième édition de la Coupe d’Afrique des nations de football à Yaoundé (Cameroun), en1972.

APS

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *