Mairie de Saint-Louis : Le  Colonel Abdourahim Kébé candidat

A la demande du mouvement Jerin Askan Wi, le colonel à la retraite Abdourahim Kébé a décidé de briguer la mairie de Saint-Louis. L’ancien militant du parti Rewmi, qui considère cet acte comme «une mission sacerdotale», promet de «ne pas être un maire par défaut». L’opposant au régime du Président Macky Sall entend tout mettre en œuvre pour «faire mordre la poussière» à l’actuel édile de la capitale du Nord, le ministre-maire Amadou Mansour Faye. De même, une fois élu à la tête de la cité tricentenaire de Mame Coumba Bang, le colonel Kébé va s’attaquer à l’épineuse question de la pêche avec un focus sur les relations avec la Mauritanie «pour faciliter les activités liées à la pêche».

Le transfuge de Rewmi compte miser sur l’aquaculture avec l’émergence de fermes aquacoles pour booster le tissu économique avec la faillite accrue du secteur de la pêche. Parmi les priorités du futur attelage municipal, dirigé par le colonel Abdourahim Kébé, figurent en bonne place la prise en charge de la brèche ouverte à l’embouchure du fleuve Sénégal et l’érosion côtière. Sans oublier les effets induits de la découverte du gaz et du pétrole qui doivent bénéficier aux populations et favoriser la lutte contre l’emploi des jeunes. L’appui aux étudiants sera, aussi, de mise, dans sa future gestion municipale si les Saint-louisiens portent leur choix sur le colonel Kébé à l’occasion des prochaines joutes municipales. L’hôpital de Saint-Louis va, dans ce cas, bénéficier des largesses du colonel Kébé qui projette de concocter un ambitieux programme d’assainissement avec des ouvrages haut de gamme pour soulager les populations. L’équipe municipale du colonel Kébé va s’atteler, chemin faisant, à régler les problèmes fonciers de la vieille cité sans oublier la lancinante question des ordures ménagères «avec d’importants moyens logistiques». La statue de Faidherbe, à en croire le candidat à la mairie de Saint-Louis,  sera délocalisée  au musée de l’Ifan, au niveau du quartier Sud de l’île, «pour dépassionner le débat». A l’issue du conclave avec ses militants et sympathisants du mouvement Jerin Askan Wi, qui a eu lieu vendredi, en fin de soirée, dans un hôtel de la place, le colonel Abdourahim Kébé n’a pas manqué d’exprimer sa déception quant à «la mauvaise gestion de l’équipe municipale de Saint-Louis» dirigée  par Amadou Mansour Faye.

WALF

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *